Assemblée générale 2018

Mali - Amitié - Coopération - Intégration - Nations - Agir

Modérateurs : caillemer, Fatoumata

Bubu
Site Admin
Messages : 1022
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Assemblée générale 2018

Messagepar Bubu » 22 févr. 2018, 11:50

Le Républicain Lorrain du 15/02/2018 - Photo Pierre HECKLER

Solidarité Thionville - Macina : « Il faut croire en notre objectif »

    Image

Fatoumata Xémard-Diallo a été récemment nommée vice-présidente de la commission « Entraide - Solidarité » de Moselle. Photo d’Archives Pierre HECKLER


Cela fait plus de dix ans que l’association Macina agit pour la lutte contre le diabète, localement, à Thionville, et sur place, au Mali. Entretien avec sa présidente, avant la tenue de l’assemblée générale annoncée ce dimanche, à 10h, à la salle du manège à Thionville.

Depuis sa création en 2004, l’association Macina œuvre principalement dans les domaines de la santé et de l’éducation au Mali. Son but premier est la lutte contre le diabète. Chaque année, elle met en place diverses manifestations. « Tous les bénéfices reviennent au profit des personnes atteintes de diabète au Mali. Cela demande un investissement permanent, de la disponibilité, des moyens financiers, et de l’aide », confie Fatoumata Xémard-Diallo, la présidente fondatrice. En 2017, elle a renouvelé son traditionnel vide-greniers à Thionville, avec la vente d’artisanat du Mali, par exemple. Le collectif a de nouveau organisé un concert, un repas dansant, ou encore une conférence autour du diabète.

Sensibilisation et prévention font également partie intégrante du mode d’action de Macina. Le 1er octobre dernier, elle avait mis en œuvre « Iles désertes », une pièce de théâtre sur le thème du diabète. « Ce fut la réalisation de l’un de mes rêves, pouvoir en parler d’une manière différente ». Grâce à la mise en place de ces événements, l’association peut envoyer des médicaments au Mali, notamment de l’insuline ou encore des lecteurs de glycémie.

Auparavant, Macina et ses membres se déplaçaient sur place, afin d’effectuer des dépistages, et à titre d’information et de prévention. Mais la guerre là-haut ne permet plus cette démarche. « Au Mali ça ne va pas du tout , resitue la présidente. On aimerait plus de sécurité. Pour l’instant on ne peut pas y retourner. Or on voudrait pérenniser nos actions, ici et sur place. »

Quoi pour 2018 ?

Pour cette nouvelle année, l’association, qui accueille de nouveaux membres, continue de travailler, à distance, avec l’Association Malienne de Lutte contre le Diabète, dont le centre est à Bamako. « Mais cette fois on aimerait vraiment pouvoir faire cette visio-conférence avec eux. Ils sont comme coupés du monde, alors on veut les tenir au courant des actualités du diabète. ».

Par ailleurs, Macina a prévu d’agir en faveur de l’Association des Jeunes Diabétiques du Mali (AJDM), en menant des actions dédiées à la jeunesse.

Récemment nommée vice-présidente de la commission « Entraide - Solidarité » de Moselle, la présidente de Macina compte redoubler d’efforts : « Cela m’oblige à m’engager davantage, aussi bien localement qu’au Mali ».


Retourner vers « MACINA »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité