Epidémie à Coronavirus

Actions, nouvelles et autres
Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 31 mars 2020, 16:40

Le Républicain Lorrain du 31/03/20 - Par Jean-Michel CAVALLI - Photo ER/Pierre HECKLER

Yutz - Dépistage du Covid-19 : un drive sur « ordonnance ! »

Image

Ces prochains jours, le laboratoire yussois s’attend à un afflux de patients à son drive. Photo RL/Pierre HECKLER


Le laboratoire Saint-Nicolas prévoit une hausse significative de tests de dépistage du Covid-19. Pour l’aider à absorber le flux, les services techniques de la Ville ont balisé un drive. Une salle d’attente éphémère, destinée à soulager le cabinet médical d’urgences Medinf’57, a également été érigée.

Depuis ce lundi 30 mars, un drive façonné par les services techniques de la Ville et destiné à sécuriser des tests de dépistage du Covid-19 est opérationnel, place Saint-Nicolas.

Mais prudence : ce dispositif , géré par le personnel du laboratoire de biologie médicale Saint-Nicolas, ne s’adresse pas (encore ?) à l’automobiliste lambda : « Ces prélèvements ne s’appliquent qu’aux patients qui présentent des symptômes liés au coronavirus, insiste Bruno Sapin, maire de Yutz. Et ils ne se réaliseront que sur ordonnance délivrée au préalable par un médecin. »

Critères de sélection

Autre restriction : pour bénéficier d’un test nasal, encore faut-il au préalable avoir contacté le laboratoire yussois qui, lui seul, précisera le jour et l’horaire du rendez-vous. Une mesure restrictive, de prudence, qui s’explique par la probable augmentation du flux de dépistés ces prochains jours : « On peut s’y attendre, en effet. Le laboratoire prévoit de pratiquer ces tests seulement en matinée, le reste du temps étant consacré au traitement des analyses. S’il y a trop de monde, des critères de sélection seront pris en compte, comme la gravité des symptômes ou le profil du patient ». Ici se devine le caractère prioritaire du dépistage d’un soignant, par exemple. Une évidence.

Bruno Sapin insiste (encore) sur la nécessité de respecter le balisage de ce drive, « et plus particulièrement les interdictions de stationnement pour ne pas obstruer le passage des véhicules ». Car oui, ce drive fonctionnera « comme à la télé. Le personnel du laboratoire pratiquera les prélèvements en tenue sécurisée, avec des masques, gants, lunettes de protection, etc. Le patient restera, lui, dans son véhicule pour éviter tout contact. » Comme à la télé, en effet…

Du provisoire ?

Les services techniques ont ouvert, samedi dernier, une deuxième ligne de front dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. En l’espèce, une salle d’attente éphémère destinée à soulager Medinf57. Ces derniers jours, ce cabinet médical privé spécialisé dans les urgences de ville cherchait des solutions pour désengorger son accueil. Ou plus précisément pour séparer la patientèle « classique » des possibles porteurs du virus.

« Nos employés ont monté une structure extérieure qui nous sert, d’ordinaire, pour les animations de la ville », précise le maire. D’une surface de 50 m², elle jouit des aménagements classiques en la matière : un bureau de réception, une aire d’attente et même un chauffage. Du provisoire, en somme, à l’instar de ces hôpitaux de campagne que personne ne souhaite voir s’enraciner dans le paysage…

A voir également : la vidéo du Républicain Lorrain : cliquez ici

Jean-Michel CAVALLI


Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 11 avr. 2020, 15:17

Le Républicain Lorrain du 08/04/20 - Photo RL/Pierre HECKLER

Un centre d’accueil Covid à Thionville

Image

Le centre Covid Thionville Nord Moselle ouvre ce jeudi 9 avril pour une journée test, avant un démarrage opérationnel le 14 avril. Photo RL /Pierre HECKLER



Accessible par tous les habitants de Moselle Nord, gratuit et sans rendez-vous, un centre Covid ouvre ce jeudi 9 avril au gymnase Jean-Burger à Thionville sous l’impulsion des professionnels de l’association Intercom Santé 57 et de la Ville de Thionville pour le soutien logistique.

Cette structure accueillera les patients présentant une suspicion d’affection Covid sur différents symptômes comme la fièvre, la toux, la perte de goût… en lien avec le médecin traitant et, si c’est nécessaire, avec le médecin régulateur du Centre 15. Une trentaine de médecins, libéraux et spécialistes, autant de paramédicaux, et des bénévoles de la réserve citoyenne, sont mobilisés pour traiter et orienter les patients, du lundi au vendredi, de 9h à 16h. « Nous ferons évoluer les horaires selon les besoins », explique le Dr Jean-Christophe Hamelin, le président d’Intercom Santé 57 qui anticipe dans le même temps le déconfinement et un éventuel dépistage massif.


Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 11 avr. 2020, 15:29

Le Républicain Lorrain du 08/04/20 - Par L.B. - Photo RL/Pierre HECKLER

Covid-19 : un centre d’accueil en Moselle Nord

Image

Le centre ouvre ce jeudi 9 avril pour une journée test, avant un fonctionnement opérationnel le mardi 14 avril. Photo RL /Pierre HECKLER


Un centre Covid Thionville Nord Moselle ouvrira ce jeudi à la salle Jean-Burger de Thionville. Il a pour vocation de traiter et d’orienter des patients suspects du Covid-19. Le dispositif, gratuit, sans rendez-vous et ouvert à tous, a été dévoilé ce mercredi.

Le 30 mars dernier, Pierre Cuny adressait un courrier au préfet, au directeur de l’Agence régionale de santé et au président de Région, leur soumettant l’idée de créer rapidement, et au besoin, à Thionville, un centre « fièvre et toux » qui traiterait et orientait les malades Covid-19.

Ce centre serait activé seulement si les urgences de l’hôpital Bel-Air devaient être saturées, si la médecine de ville devait lâcher, et/ou si un dépistage devait être étendu à l’échelon national. Mais ça, c’était avant !

Aujourd’hui, le centre Covid Thionville Nord Moselle est opérationnel et ouvrira ce jeudi 9 avril (9 h-16 h) au gymnase Jean-Burger, sous l’impulsion de l’association Intercom Santé 57.

Triple objectif

« On a finalement décidé d’anticiper avec le soutien logistique de la Ville de Thionville et le feu vert de l’ARS et du CHR Metz-Thionville », explique son président, le Dr Jean-Christophe Hamelin. Trente médecins, autant de paramédicaux et des bénévoles de la réserve citoyenne se sont donc mobilisés depuis plus de trois semaines afin de monter cette structure, gratuite, sans rendez-vous et ouverte à tous !

Dans quels objectifs ? « D’abord d’accueillir, en premier recours, les patients présentant une suspicion d’affection Covid sur différents symptômes (fièvre, toux, perte du goût…), indique le pharmacien. Puis de permettre aux cabinets médicaux libéraux de retrouver leurs patients habituels qui n’osaient plus venir en consultation pour le suivi de leur maladie chronique ou d’autres soins. Et enfin, après la gestion de la crise aiguë du pic sanitaire, dépister pour accompagner le déconfinement. »

Le centre sera ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 16 h, excepté les jours fériés. Ses horaires pourront évoluer selon les besoins.

L.B.

Image

Le centre dispose d’une entrée, côté Boulevard du XXe Corps, et d’une sortie dans la rue Pasteur. Photo RL /Pierre HECKLER 1 /3


D'autres photos en cliquant ici


Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 12 avr. 2020, 09:41

Le Républicain Lorrain du 09/04/20 - Photo RL/Armand FLOHR

À peine ouvert, le centre Covid-19 déjà pris d’assaut

Image

Le centre Covid-19 est ouvert à Thionville depuis jeudi. Les personnes inquiètes, qui présentent des symptômes, y sont auscultées gratuitement. Photo RL/Armand FLOHR


Le centre Covid-19 a ouvert jeudi à Thionville et rapidement les personnes inquiètes ont afflué. Trente médecins et professionnels de santé, ainsi que de nombreux bénévoles, sont mobilisés pour les recevoir. En cas de doute, de symptômes, il ne faut pas hésiter à s’y rendre. Le centre rouvrira mardi à 9h.

Des policiers sont là pour vous diriger. Puis des bénévoles vous questionnent et font le point sur les éventuels symptômes. Si besoin, à l’intérieur du gymnase municipal, une auscultation peut être réalisée. Ouvert depuis jeudi, le centre Covid-19 de Thionville a vu défiler de nombreuses personnes. Une carte d’identité suffit pour être pris en charge gratuitement.

Toux, fièvre, essoufflement, perte de l’odorat font partie des symptômes à ne pas prendre à la légère et qui peuvent conduire n’importe qui à se rendre à la salle Jean-Burger, située à côté de la place de la Liberté. À l’entrée, on se désinfecte généreusement les mains, puis un masque vous est fourni. Des tonnelles ont été installées et des infirmiers procèdent à une série d’examens. Température, tension, antécédents, traitements en cours, tout est analysé. Et surtout, après chaque passage, chaises et appareils sont nettoyés. Ensuite, un médecin prend le relais. Rien n’est laissé au hasard, un suivi médical à distance sera également mis en place à la sortie du centre si nécessaire. Comptez vingt minutes pour un parcours Covid complet.


Image

Le personnel soignant est équipé, un masque est fourni à l’entrée à chaque patient. Photo RL /Armand FLOHR


Trente personnes en trois heures

Pour le maire Pierre Cuny, qui a enfilé gants, blouse et masque en ce premier jour, ce service s’imposait telle une évidence. « Un des patients avait de la température depuis quinze jours, il n’avait plus de goût. Le cabinet de son médecin traitant étant fermé, il ne savait pas vers qui se tourner… Il y a aussi cette dame, dès que je l’ai vue, j’ai su. En trois heures, nous avons déjà accueilli trente personnes. Ça vient de partout, même de Metz. On répond à un vrai besoin. »

Une trentaine de médecins et de professionnels de santé se relayent par demi-journée, sur leur temps libre. En quarante-huit heures, le planning de présence était complet. « Il y a toujours eu une belle entente sur Thionville au sein du personnel soignant, apprécie Jean-Christophe Hamelin, le président d’Intercom Santé 57. On est là pour renseigner mais aussi rassurer, par contre on ne fait pas de dépistages sur place, du moins pas pour le moment. Si besoin, on oriente vers un laboratoire et on peut aussi hospitaliser lorsqu’on juge l’état de la personne préoccupant. »

Il a fallu trois semaines à la ville pour réfléchir à ce dispositif innovant et une semaine pour mettre en place la structure. « Pas le temps de se roder, on est déjà pris d’assaut et ce n’est que le début, constate Pierre Cuny. Mais c’est positif et on a de quoi faire tourner ce centre durant plusieurs semaines, grâce à de nombreux dons de matériel. »


Image

Un dossier médical est rempli à partir d’un questionnaire et d’un examen. En cas de doute, un suivi par téléphone sera mis en place et le médecin traitant informé. Dépistage ou hospitalisation peuvent aussi être préconisés. Photo RL /Armand FLOHR


Du lundi au vendredi

À compter du mardi 14 avril, le centre sera accessible de 9h à 16h, du lundi au vendredi. Tout est fait pour que les personnels soignants, comme les patients, y soient en sécurité. « On veut travailler main dans la main avec les médecins traitants, nous ne sommes pas là pour les remplacer, par contre on désengorge les urgences. C’est aussi l’occasion d’échanger avec de nombreux spécialistes sur le virus. » Un mal sournois, invisible, contre lequel il est difficile de lutter mais qui peut être détecté à temps. « Il ne faut pas hésiter à venir. »


Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 15 avr. 2020, 18:31

Centre Covid - Thionville - Nord Moselle : des photos :

    Image

    Image

    Image

    Image

    Image

    Image

    Image

Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 18 avr. 2020, 18:54

Actu.fr - Lorraine Actu du 09/04/20

Coronavirus : le premier « centre Covid » de Moselle a ouvert à Thionville

Image

Le premier centre Covid de Moselle a ouvert à Thionville, jeudi 9 avril 2020, pour accueillir des patients atteints du coronavirus. (©Ville de Thionville)


La salle Jean-Burger de Thionville accueille désormais le premier "centre Covid" de Moselle. Il est destiné aux personnes atteintes de symptômes qui ne vont pas chez leur médecin.

La ville de Thionville (Moselle) dispose désormais de son « centre Covid », le premier du genre dans le département. Il est en service depuis ce jeudi 9 avril 2020, 9h, dans la salle Jean-Burger. Il sera pleinement opérationnel mardi 14 avril.

Sa fonction principale est de venir en aide à des personnes atteintes de symptômes du coronavirus et qui ne sont pas allées consulter un médecin généraliste. « Il y a six médecins à l’arrêt à Thionville et dans ses alentours », précise le maire (divers droite) Pierre Cuny, lui-même médecin endocrinologue,auprès de Lorraine Actu.

« Il faut qu’on pense à soulager les urgences »

Selon Pierre Cuny, « le centre fonctionne en articulation avec les médecins généralistes ». Il a pour vocation à prendre en charge des personnes qui ne veulent pas se rendre chez leur médecin :

Le premier patient de la journée est un cas d’école. C’est un homme de 60 ans, qui est seul chez lui, qui ne sait pas quoi faire, qui a de la toux, une perte d’odorat, des maux de tête et dont la fille habite loin de chez lui. Typiquement, c’est le genre de personnes qu’on peut prendre en charge. Il faut qu’on pense à soulager les urgences.

La salle a pour but de venir en aide « aux médecins en première ligne ». Ceux qui sont toujours en fonction « peuvent assurer un suivi téléphonique ».


Image

Le centre est ouvert aux patients présentant des symptômes et qui n’osent plus se rendre chez leur médecin généraliste. (©Ville de Thionville)


Une « désertification des cabinets de médecine générale »

Globalement, ce centre Covid est une réponse à « une désertification des cabinets de médecine générale », selon le maire de Thionville. D’après lui, « le public ne va plus chez les généralistes car ils n’osent plus y aller, ils ont peur du Covid-19″.

Ensuite, la salle Jean-Burger va permettre au patient de ne plus être isolé, contrairement à un cabinet de médecine générale « pour prévenir tout risque infectieux », rappelle Pierre Cuny. « Il faut redonner envie aux gens de retourner chez le médecin pour toutes les pathologies, pas seulement pour le Covid », estime-t-il.

La salle Jean-Burger sera ouverte aux personnes infectées de 9h à 16h tous les jours à partir du mardi 14 avril. « Elles pourront être prises en charge par des médecins de ville et des paramédicaux », ajoute Pierre Cuny, sans oublier toutes les branches de soignants, comme des infirmiers et des membres du personnel hospitalier.

A Nancy (Meurthe-et-Moselle), un premier centre du même genre a aussi ouvert ses portes. Metz (Moselle) y réfléchit mais ne l’a pas encore annoncé officiellement.

Pour toute urgence, la Ville de Thionville a mis en place un numéro vert, le 0 800 830 825. Le groupe Facebook Thionville Entraide est également utile.

Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 19 avr. 2020, 16:36

France Bleu le 08/04/20 - Par François PELLERAY - France Bleu Lorraine Nord

Le 1er centre covid de Moselle ouvre à Thionville

Image

Les personnes seront accueillies sur le parking avant d'être orientées dans la salle Jean Burger


Il est destiné à soulager les cabinets de médecins en ville mais aussi les hôpitaux en cas de saturation, le 1er centre covid de Moselle ouvre ses portes ce jeudi 9 avril à Thionville. Situé salle Jean Burger, il accueillera les cas suspects et à terme pourra faire du dépistage de coronavirus.

Depuis trois semaines il était en préparation, le premier centre covid de Moselle entre en phase de test ce jeudi 9 avril à Thionville, salle Jean Burger. Il doit être totalement opérationnel à partir de mardi. Il sera ouvert tous les jours de 9 heures à 16 heures.

A l'extérieur, les patients seront accueillis comme dans un drive. "On peut se présenter spontanément à condition d'avoir des symptômes" précise le maire de Thionville Pierre Cuny.


Image

La salle Jean Burger est prête, aménagée pour recevoir des personnes qui présentent des symptomes du coronavirus


Une soixantaine de soignants bénévoles

A l’intérieur, des médecins de ville, hospitaliers, des infirmiers, des soignants de plusieurs spécialités, des paramédicaux, une soixantaine au total, tous bénévoles, se relaient. Ils sont épaulés par des volontaires de la réserve citoyenne.

Ce type de centre doit pouvoir soulager les urgences des établissements de santé en cas de saturation, "ce qui n’est plus le cas à Bel air actuellement" assure Pierre Cuny. Il doit également faire face aux éventuelles fermetures de cabinets de médecins généralistes en ville, six médecins sont en arrêt dans le bassin thionvillois.

"Mais on constate que les cabinets sont surtout vides", poursuit Pierre Cuny, "à cause de la crainte de se rendre chez son médecin et d’être en contact avec le coronavirus. Donc, avec l’ouverture de ce centre, les généralistes pourront se concentrer sur l’accueil des patients présentant d’autres pathologies. Et puis à terme, quand on parlera de déconfinement et qu’il faudra multiplier les tests de dépistage, ce type de centre pourra remplir cette mission".

Trouver de l’aide dans le thionvillois

Thionville a mis en place un numéro vert, le 0 800 830 825, pour apporter une aide psychologique ou matérielle. Il existe également la page Facebook Thionville Entraide.

Par François PELLERAY - France Bleu Lorraine Nord

Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 23 avr. 2020, 09:44

Sur Lommerange.fr le 11/04/20 - Photo RL

Ouverture du Centre COVID Thionville Nord-Moselle

Image

Le personnel soignant est équipé. Un masque est fourni à l'entrée à chaque patient. Photo RL


Les fonctions du Centre COVID Thionville Nord-Moselle, ouvert le 9 avril dernier, se déclinent comme suit : 30 médecins, 30 professionnels paramédicaux et des bénévoles de la réserve citoyenne qui se sont mobilisés depuis plus de 3 semaines afin de rendre opérationnel ce centre de soins participant à la lutte contre la contagion COVID.

Ce centre a posé les bases de son organisation sur les principes d’un centre de consultation avancée gratuite des patients présentant une suspicion d’affection COVID.

Un triple objectif :

    Premier objectif

    La fonction principale de ce centre de premier recours, complémentaire à l'offre existante, est d'accueillir les patients présentant une suspicion d’affection COVID sur différents symptômes comme la fièvre, la toux, la perte du goût, etc.. , en lien direct avec leur médecin traitant et si cela s’avérait nécessaire avec le médecin régulateur du centre 15.

    Il a mobilisé 3 semaines de préparation avec l'ensemble des professionnels de santé et des équipes municipales. Organisation éminemment complexe, il a fallu équiper ce centre en matériel de protection et de diagnostic. La Région Grand Est et de nombreux donateurs y ont contribué. Les professionnels médicaux et paramédicaux du territoire peuvent contacter le 03 82 82 25 09 s’ils sont en manque de matériel de protection de types masques, gants, charlottes…

    Deuxième objectif

    La deuxième fonction de ce centre est de permettre aux cabinets médicaux libéraux de retrouver leurs patients habituels qui n'osaient plus venir en consultation pour le suivi de leur maladie chronique ou d'autres soins. La peur d'être infecté les empêchait de se faire soigner. Il s'agit ici d'une question de santé publique et d'accès aux soins pour chaque patient.

    Troisième objectif

    Dans un second temps, après la gestion de la crise aigüe du pic sanitaire, le centre activera sa troisième fonction concentrée sur le dépistage du virus pour accompagner le déconfinement.

    A l’heure actuelle, le dépistage du virus COVID a lieu dans les différents laboratoires habilités à réaliser les tests aux personnes prioritaires (professionnels de santé, patients en état critique).
Le Centre COVID Thionville Nord-Moselle est accessible à tous les habitants de la Communauté d'Agglomération Portes de France- Thionville, du Val de Fensch et des communautés de communes des alentours. Il se situe Salle Jean Burger à Thionville, à l’arrière du théâtre, à côté de la place de la Liberté. Il sera ouvert tous les jours à partir du mardi 14 avril, de 9 h à 16 h.


Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 29 avr. 2020, 11:48

Le Républicain Lorrain du 21/04/20 - Par Ludovic BEHRLÉ - Photo RL/Armand FLOHR

Plus de 200 personnes de passage au centre covid Nord Moselle

Information sur le fonctionnement à venir du centre : lundi 27 avril : même horaire : 9h00 -16h00. A partir de mardi 28 avril : 9h00 -12h00 (avec réactivation en cas d'affluence), du lundi au vendredi.

Image

Jean-Christophe Hamelin (à droite) en compagnie de Pierre Cuny : Intercom Santé 57 et la Ville de Thionville ont associé leurs moyens pour lutter contre le coronavirus. Photo RL /Armand FLOHR


Ouvert le 9 avril à la salle Jean-Burger, le centre covid Thionville Nord Moselle continuer d’orienter les malades touchés par le coronavirus. Jean-Christophe Hamelin, le président de Intercom Santé 57, fait le point sur l’activité.

Quelle est l’affluence du centre depuis son ouverture ?

Jean-Christophe HAMELIN, président de Intercom Santé57 : « Le centre a ouvert le jeudi 9 avril. Nous sommes à plus de 200 personnes accueillies et prises en charge, avec un bon tiers qui fait l’objet, en deuxième intention, d’un suivi de la part de nos médecins de la vieille garde , ce qui démontre toute l’utilité de cette structure. Les premiers jours, on recevait quotidiennement entre 30 et 40 malades. Ce chiffre a baissé vendredi dernier, avec 20 passages. »

D’où viennent les malades ?

« C’est étonnant, mais ils ne sont pas seulement domiciliés dans le Nord mosellan. Certains sont venus de Woippy et de Metz, craignant de se rendre dans la salle d’attente de leur médecin généraliste. Venir dans un centre dédié au coronavirus les a rassurés, tout comme le fait d’avoir les bonnes réponses à leurs interrogations. »

Combien de malades avez-vous dirigés vers les urgences de l’hôpital Bel-Air ?

« Une dizaine au total. Pour eux comme pour les autres que nous estimons devoir suivre, on a mis en place des contacts téléphoniques réguliers. »

Avez-vous dû modifier le fonctionnement du centre depuis son ouverture ?

« Excepté la fiche de suivi des patients, nous n’avons rien changé. Tout a été bien dimensionné au départ. On a ce qu’il faut en matériel et les ressources humaines sont suffisantes. Je rappelle que le centre fonctionne grâce à l’engagement de 30 médecins, 30 professionnels paramédicaux et des bénévoles de la réserve citoyenne. »

Le centre propose-t-il maintenant des tests biologiques ?

« Non, pas pour l’instant. À terme, en cas de déconfinement massif, nous pourrions envisager de le faire avec le soutien des laboratoires. Tout comme pour la distribution de masques. Si la Ville de Thionville ou l’Agence Régionale de Santé nous demande de la faire, on s’adaptera. »

Des membres du centre ont-ils été contaminés ?

« Je touche du bois, toutes les équipes sont en forme ! Les gestes barrière sont respectés et les protections remplissent leur fonction. »

Les horaires d’ouverture du centre sont-ils amenés à changer ?

« Nous restons toujours sur une ouverture quotidienne de 9 h à 16 h, du lundi au vendredi, sans rendez-vous, et gratuitement. Nous avons en place deux médecins, deux paramédicaux et deux membres de la réserve communale le matin, et autant l’après-midi. Si la fréquentation devait baisser, on allégerait le dispositif. »

Propos recueillis par Ludovic BEHRLÉ

Information sur le fonctionnement à venir du centre : lundi 27 avril : même horaire : 9h00 -16h00. A partir de mardi 28 avril : 9h00 -12h00 (avec réactivation en cas d'affluence), du lundi au vendredi.


Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 04 sept. 2020, 15:08

Le Journal de Thionville - Eté 2020 - Par D.P.

Centre Covid Thionville Moselle Nord

Image

A l’initiative de la Ville de Thionville et du réseau des professionnels de santé « Intercom Santé 57 » la salle Jean Burger a accueilli le seul centre Covid ouvert en Moselle pendant le pic de l’épidémie. Objectif : diagnostiquer, examiner et orienter les personnes présentant des symptômes pour désengorger les cabinets médicaux et les hôpitaux. Du 9 au 30 avril, près de 300 personnes ont été reçues.

Au total ce sont près de 80 médecins, paramédicaux, bénévoles de la sécurité civile et agents de la Ville qui se sont relayés pour faire fonctionner cette structure éphémère inédite. Chaque patient potentiel se présentant au centre a suivi 3 étapes dans sa prise en charge. D’abord le remplissage d’un questionnaire assisté d’une infirmière, puis un examen paramédical et enfin une consultation avec un médecin en charge de l’orientation en fonction du diagnostic posé. Sur les 300 personnes accueillies, 1/3 d’entre elles présentait des symptômes de suspicion d’infection au virus et dans 90 % des cas le dépistage s’est révélé positif. Vingt patients ont été hospitalisés suite à leur passage. Pour les autres, le centre a mobilisé une brigade de médecins en retraite qui prenaient des nouvelles quotidiennes par téléphone pour suivre l’évolution de leur état de santé. Avec un effectif conséquent et une logistique médicale et technique exemplaire, le centre Covid Thionville Nord Moselle a démontré que les professionnels de santé du thionvillois savaient jouer collectif face à cette pandémie. La connivence oui, la concurrence non !

D.P.


Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 13 sept. 2020, 12:17

Le Républicain Lorrain du 03/09/20 - Par Ludovic BEHRLÉ - Photo RL/Armand FLOHR

Covid-19 : quels résultats pour les dépistages massifs ?

Image

« Dès le début de la crise, nous avons été les premiers à installer un centre de dépistage au gymnase Jean-Burger », rappelle Jean-Christophe Hamelin-Boyer, conseiller délégué aux affaires sanitaires. Photo RL/Armand FLOHR


Durant l’été, la Ville de Thionville a organisé six dépistages Covid de masse, auxquels ont pris part près de 4 000 personnes. Avec un taux de positivité de 1,2 %, moins que la moyenne du Grand Est, Thionville semble aujourd’hui peu touchée par le virus.

Avec Pierre Cuny, il a piloté l’ensemble des dépistages Covid-19 à Thionville, depuis le début de la crise. Conseiller municipal délégué aux affaires sanitaires, Jean-Christophe Hamelin-Boyer revient sur ces dernières semaines, ces derniers mois marqués par l’épidémie à laquelle Thionville a dû faire face.

En juillet et en août, Thionville a organisé six dépistages gratuits et sans rendez-vous. Quels en sont les résultats ?

Jean-Christophe HAMELIN-BOYER : « Au total, nous comptabilisons près de 4 000 personnes testées. Nous avons démarré en juillet, avant les départs, puis au milieu des vacances, et enfin à quelques jours de la rentrée scolaire et du retour au travail. On voulait proposer aux gens de se dépister avant la reprise. Sur ces 4 000 tests, 1,2 % personne s’est avérée positive. C’est moins que les 3 % enregistrés dans tout le Grand Est. Thionville semble donc aujourd’hui moins touchée, mais il faut demeurer prudent avec les statistiques. »

Imaginez-vous d’autres dépistages massifs ces prochaines semaines ?

« On a bien bossé avec les bénévoles et on les a beaucoup sollicités. Maintenant, il faut laisser les laboratoires travailler normalement, ils sont un peu en surcharge , même si sur Thionville, les labos sont assez nombreux pour répondre à la demande. À force, ils avaient du mal à suivre dans les résultats, et les gens, impatients, ne comprennent pas toujours pourquoi ils ne sont pas renseignés dans la journée ! On se laisse donc un peu de temps pour voir comment évolue la situation sanitaire. Au cas où, on peut le refaire rapidement. »

Le refaire de la même forme ?

« Oui, mais on peut aussi imaginer des actions plus ciblées. Pourquoi pas à destination des jeunes, le soir, à proximité des bars. Comme à Strasbourg. »

Les communes avoisinantes vous ont approché pour ce même type d’action ?

« Oui. Samedi dernier, par exemple, nous avons eu une réunion avec une adjointe à la Ville de Fontoy qui envisage des dépistages à Fontoy et son agglo. Il faut savoir que 40 % des personnes qui ont été dépistées à Thionville, en juillet et août, n’habitent pas Thionville. »

Êtes-vous favorable aux prélèvements nasopharyngés alors que d’autres pays, comme le Luxembourg, privilégient les prélèvements salivaires ?

« Le prélèvement nasal a un effet repoussoir. On a beau dire et redire qu’il est indolore, juste désagréable, mais il fait peur. Au début, on avait commencé par une seule narine, puis aujourd’hui ce sont les deux. Il semble quand même que la charge virale accrochée sur l’écouvillon soit plus importante avec le prélèvement nasopharyngé. Maintenant, en France, le prélèvement salivaire est en discussion. À terme, on devrait y arriver. »

En avril, sous l’impulsion de l’association Santé Intercom 57, Thionville avait déployé un centre de dépistage unique au gymnase Jean-Burger. Puis il y a eu les dépistages durant l’été. Considérez-vous que la Ville s’est mobilisée comme il le faut ?

« Thionville est, en Moselle, la ville qui a organisé le plus grand nombre de journées de dépistage, et de tests. Nous avons été en pointe avec le Centre Covid Thionville Moselle-Nord et tous les éléments collectés par nos actions nous permettent d’orienter notre politique santé. Aujourd’hui, il ne s’agit surtout pas de baisser la garde, nous allons vivre avec la Covid encore longtemps et il y aura des actions à mettre en marche. »

Image

Le D r Catherine Delamare est chef du pôle biologie et anatopathologie du CHR Metz-Thionville. Photo RL


Dépistages Covid : le CHR sollicité

Parmi les laboratoires mobilisés dans le dépistage massif, celui du CHR Metz-Thionville dirigé par le Dr Catherine Delamare. Il a réalisé quelque 950 tests sur deux journées de prélèvement, à Thionville. « Avec 475 tests/jour, ce fut de grosses journées pour nous, confirme Anne Guerveno, la directrice des affaires générales, juridiques et de la qualité. Plus qu’à Metz pour les dépistages à la gare et place du Marché. » « Pour pouvoir prendre part à ces dépistages, nous sommes obligés de doubler les postes et d’augmenter nos plages horaires, explique le Dr Catherine Delamare, chef du pôle biologie et anatomopathologie. Il ne s’agit pas d’oublier nos patients pour se concentrer uniquement sur les tests Covid. Nous allons donc mettre en place d’autres automates pour augmenter les cadences. »

Car le CHR est d’ores et déjà sollicité pour d’autres dépistages Covid sur le territoire. « C’est une charge importante sur nos équipes, avoue Anne Guerveno. On travaille en effet sur le développement de nos capacités, pour répondre positivement, quand c’est possible, aux campagnes de dépistage. C’est toute une organisation à revoir. »

L. B.


Bubu
Site Admin
Messages : 1199
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 26 sept. 2020, 14:44

Le Républicain Lorrain du 23/09/20 - Par Ludovic BEHRLÉ - Photo Photo RL /Karim SIARI

Coup de cœur - Thionville à l’attaque contre le coronavirus

Image

Christophe Mahieu, directeur général du Républicain Lorrain, et Laurent Touvet, préfet de la Moselle, ont rendu hommage au travail accompli par la Ville de Thionville et son maire Pierre Cuny. Photo RL /Karim SIARI


Coup de cœur du jury pour la Ville de Thionville et sa gestion de la crise sanitaire. Très tôt, en mars déjà, face à l’épidémie du Covid-19, le Dr Pierre Cuny, maire de Thionville et président de la Communauté d’agglomération Portes de France-Thionville, a souhaité la mise en place d’un centre de consultation Fièvre et toux pour les habitants du territoire thionvillois présentant des symptômes du Covid-19. Le jeudi 9 avril s’ouvre alors le Centre Covid Thionville Nord-Moselle, à la salle Jean-Burger. Sous l’impulsion d’Intercom Santé 57, la réserve communale, les bénévoles de la réserve citoyenne, la réserve civique et les services de la Ville de Thionville sont mobilisés. Au total : 30 médecins, 30 professionnels paramédicaux et un tas d’autres bénévoles. Dans la foulée, toujours en avril, la Ville commande 110 000 masques, et 3 000 masques dits artisanaux sont donnés à des personnes âgées et/ou fragiles. Durant l’été, en juillet et août, avec le concours de l’ARS Grand-Est, du CHR Metz-Thionville et des laboratoires locaux, Thionville organise six journées de dépistage, gratuites et ouvertes à tous. Près de 4 000 personnes y prennent part. Le taux de positivité au Covid-19 est alors de 1,2 %, bien moins important que la moyenne régionale.



Retourner vers « La Presse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités