Epidémie à Coronavirus

Actions, nouvelles et autres
Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 04 juin 2021, 18:12

Le Républicain Lorrain du 24/05/21 - Photo DR

Thionville - Covid-19 : 15 000e vaccination à la clinique Notre-Dame

Image

Pour sa deuxième injection, Marie-Hélène a eu droit à une belle surprise de la part du personnel soignant et administratif de la clinique Notre-Dame à Thionville. Photo DR


Vendredi 21 mai à 8 h, Marie-Hélène, une Uckangeoise, a été accueillie au centre de vaccination de la clinique Notre-Dame de Thionville. Une surprise lui a été réservée puisqu’elle symbolise la 15 000e vaccination réalisée par l'établissement, impliqué dans la campagne anti-Covid depuis janvier dernier.

C‘est en pleine semaine européenne de la vaccination que la clinique Notre-Dame de Thionville a choisi de célébrer la 15 000e vaccination anti-Covid de son centre. L’équipe présente ce vendredi 21 mai au matin, composée d'un médecin, deux infirmières et de deux professionnels administratifs, a accueilli Marie-Hélène, venue avec son mari pour se faire vacciner pour la seconde fois contre la Covid. C’est avec un bouquet de fleurs et quelques présents offerts par l’établissement que cette usagère a été mise à l’honneur. « Nous sommes fiers de célébrer cette occasion, explique Hélène Leloup, directrice de la clinique Notre-Dame. » Nos équipes se sont fortement impliquées dans la lutte contre le coronavirus à travers cette vaccination. C’est une manière aussi de les remercier de leur investissement sans faille. »

Une implication dès le début de la crise

Impliquées dans la gestion de la crise sanitaire depuis ses débuts, les équipes de la clinique Notre-Dame de Thionville avaient, dès les prémices de l’épidémie, souhaité prendre part à la gestion de la crise. « Une partie des professionnels, médecins, soignants et non-soignants de Notre-Dame ont rejoint les rangs de l’hôpital Claude-Bernard de Metz afin de prêter main-forte aux équipes messines », détaille Gabriel Giacometti, directeur de Territoire Lorraine ELSAN. Dans la poursuite de cet engagement, un centre de vaccination a été ouvert au sein de la clinique Notre-Dame. « Il nous paraissait logique de poursuivre cette implication en donnant la possibilité aux personnes éligibles à la vaccination de notre territoire de se faire vacciner dans les meilleurs délais ».

Rapidement autorisée par les instances publiques au même titre que l’hôpital-clinique Claude-Bernard à Metz/Elsan, l’implantation du centre au sein de la clinique Notre-Dame a été organisée en quelques jours. Des espaces ont ainsi été libérés afin de mettre très rapidement en place la vaccination. Une équipe médicale, soignante et administrative dédiée, a été constituée. « Plusieurs médecins et soignants se sont immédiatement portés volontaires », ajoute Hélène Leloup. « Nous avons également fait appel à des professionnels retraités de la clinique. »

189 injections par jour

Au lancement de la campagne, le centre de vaccination accueillait 96 personnes par jour du lundi au vendredi de 9 h à 16 h. Rapidement, lorsque les doses de vaccin Pfizer BioNtech ont été plus nombreuses, le rythme de vaccination s‘est accéléré. « Des opérations ont été menées en mars et avril dernier durant deux week-ends », précise la directrice. « Ce sont plus de 200 injections qui ont alors été réalisées en une journée. Nous avons su nous adapter à l’évolution des rythmes successifs de vaccination. »

Aujourd’hui, 189 injections sont réalisées par jour, 7 jours sur 7, de 8 h à 19 h. Des médecins libéraux et des étudiants en médecine ont rejoint les rangs. Et rappelons qu’à partir du 31 mai, toutes les personnes âgées de 18 ans et plus, désireuses de se faire vacciner pourront s’inscrire à la vaccination anti-Covid. « Nous resterons prêts à accueillir les usagers au centre », conclut Hélène Leloup.



Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 05 juin 2021, 11:06

Le Républicain Lorrain du 24/05/21 - Par Jean-Michel CAVALLI - Photo RL/Maury GOLINI

Thionville - Les pharmaciens dotés en AstraZeneca veulent convaincre

Image

Les pharmaciens luttent contre « une forte défiance » nourrie à l’égard du vaccin AstraZeneca. Photo RL/Maury GOLINI


Tout comme les médecins généralistes, les pharmaciens sont autorisés en Moselle à administrer des vaccins à ARN messager depuis fin avril. Ce “passe-droit”, héritage de la situation sanitaire inquiétante dans le département en février, ne fait pas les affaires d’AstraZeneca et Jansen.

« Je viens de passer commande pour du Moderna. Avec lui, on ne devrait rencontrer aucun problème pour trouver des candidats », se rassure Jean-Christophe Hamelin-Boyer. Hamelin-Boyer : son nom est surtout associé au centre de vaccination municipal dont il assure, depuis des mois, la coordination pour la Ville. Mais cette fois, c’est le pharmacien qui s’exprime.

On l’oublierait presque mais depuis le 23 avril dernier en Moselle, sa profession ainsi que les médecins généralistes sont autorisés à administrer des vaccins à ARN messager. Un régime spécial octroyé au département qui s’explique, notamment, par la prévalence du variant sud-africain observée en février dernier. Au final, cette “faveur” accordée par le ministère de la Santé sur recommandation de la Haute Autorité de santé – et généralisée à l’ensemble du pays à partir de juin – produit un effet secondaire embarrassant sur d’autres vaccins. À savoir les très décriés AstraZeneca et Jansen , « qui n’avaient pas besoin de ça », regrette René-Pierre Clément.

« Moi, j’ai confiance en Astra »

À la tête d’une officine à Thionville, le président du syndicat USPO des pharmaciens de Lorraine le consent : « Il y a une défiance forte pour ces vaccins. Heureusement, les gens qui prennent rendez-vous pour se faire vacciner nous font généralement confiance. Et moi, j’ai confiance en l’AstraZeneca. D’ailleurs, les chiffres le prouvent : ‘‘l’accidentologie’’, si je me peux m’exprimer ainsi, est identique entre Astra et Pfizer. » Seulement, les statistiques ne pèsent pas bien lourd à côté de l’image de marque « défigurée » de ces produits pharmaceutiques…

« On rame pour les convaincre que ce n’est pas plus risqué, témoigne de son côté Jean-Christophe Hamelin-Boyer. Certains ont même refusé la deuxième dose d’Astra. Dans ces cas-là, il faut se montrer pédagogue… »

Entre les rendez-vous annulés à la dernière minute et ceux qui ne sont pas honorés sans prévenir, le pharmacien doit faire preuve d’ingéniosité pour ne pas perdre les précieuses doses : « Dans ces cas-là, je me sers de ma petite liste d’attente, du moins si les personnes sont disponibles. Autrement, je me signale sur l’application Vite ma dose. »

Espoirs estivaux

La belle saison qui se profile (paresseusement) pourrait toutefois inverser cette tendance. Les deux professionnels de santé pronostiquent un regain d’intérêt pour ces vaccins : « La pression des vacances estivales sans doute assujetties à un passeport vaccinal devrait susciter plus d’adhésion, s’attend le directeur du centre de vaccination municipal. Les gens voudront leur QR code pour voyager… »

On a connu mieux comme motivation. Mais peu importe le flacon, seule compte la robustesse pour en finir avec le virus.

Par Jean-Michel CAVALLI

Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 06 juin 2021, 09:42

Le Républicain Lorrain du 31/05/21 - Par L. B. - Photo RL/Pierre HECKLER

Thionville - Vaccination : 40 000 doses administrées au théâtre

Image

Les responsables du centre de vaccination ont félicité Imène. La Thionvilloise attend un troisième enfant. Photo RL/Pierre HECKLER


Et de 40 000 ! Le centre de vaccination anti-covid du théâtre municipal a injecté, ce lundi matin, sa 40 000e dose depuis son ouverture en mars dernier. Près de 15 000 personnes y ont terminé leur parcours vaccinal.

Le chiffre est symbolique, choisi parce qu’il représente grosso modo la population thionvilloise. Ce lundi matin, le centre de vaccination anti-covid installé au théâtre municipal depuis mars dernier a piqué pour la 40 000e fois. Ce qui n’a pas échappé aux responsables du centre et à Pierre Cuny qui ont remercié la bénéficiaire par un beau bouquet de fleurs. Enceinte de sa troisième fille, Imène doit accoucher le 16 juillet à la nouvelle maternité de Thionville. Très touchée, la Thionvilloise a félicité « l’organisation et l’implication des bénévoles ». « J’ai perdu mon beau-papa d’un covid grave, a-t-elle confié. J’invite tout le monde à aller se faire vacciner. Plus on sera vacciné, plus on verra le bout du tunnel. On ne peut pas continuer à vivre longtemps ainsi… »

Les chiffres du théâtre

Le centre de vaccination du théâtre vaccine entre 700 et 800 personnes chaque jour, du lundi au samedi, fériés compris. Il sera d’ailleurs ouvert le 14 juillet. Depuis mars, 40 000 doses y ont été administrées, dont à 15 000 personnes à deux reprises. « À la fin août, on sera à 100 000 vaccinés sur l’ensemble de l’agglomération, avec les autres centres », indique Jean-Christophe Hamelin-Boyer, l’élu responsable de la santé. En juin et juillet, l’activité demeurera forte et ne diminuera qu’en août, avec 300 injections quotidiennes. « Durant ce mois où les gens sont majoritairement en vacances, on ne maintiendra que deux lignes de vaccination. Ce sera certainement le cas aussi en septembre. » Car il s’agit également de faire souffler les équipes. Chaque jour, pour fonctionner, le centre s’appuie sur 25 personnes en simultané.

Déménagement en août

Avec la reprise de l’activité culturelle du théâtre, le centre va devoir déménager. Mais il n’ira pas bien loin puisqu’il s’installera, dès août, à la salle Verlaine. Pour combien de temps ? « On ne sait pas, sourit Jean-Christophe Hamelin-Boyer. À l’origine, la vocation de ce centre était d’aider à la vaccination. Le but est bien de retourner à la vaccination de ville. »
Vaccination des plus de 18 ans

C’est donc parti pour la vaccination des plus de 18 ans. Depuis ce lundi 31 mai, tous les majeurs peuvent désormais se faire vacciner contre le coronavirus. « Oui, mais il faut quand même prendre rendez-vous », insiste l’édile.

Par L. B.

Pour visualiser les autres photos de Pierre HECKLER : cliquez ici.


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 13 juin 2021, 16:25

Le Républicain Lorrain du 10/06/21 - Par Damien GOLINI - Photo RL/Pierre HECKLER

Serémange-Erzange Vaccination : la barre des 25 000 injections franchie

Image

Plus de 200 personnes par jour se font vacciner au centre de Serémange-Erzange. Photo Archives RL/Pierre HECKLER


La campagne de vaccination se poursuit : au centre de vaccination de Serémange-Erzange, 16 350 personnes ont reçu une première dose et 9 200 sont totalement vaccinées. Plus de 200 injections sont réalisées chaque jour en attendant une éventuelle ouverture de la vaccination aux 12-18 ans.

Plus de 25 000 injections

Depuis son ouverture, le 2 mars 2021, plus de 25 000 doses de vaccin anti-Covid ont été administrées au centre de vaccination de Serémange-Erzange. Dans le détail, 16 350 personnes ont reçu leur première dose, et 9 200 ont reçu les deux doses. Quotidiennement, entre 210 et 220 personnes sont accueillies chaque jour. Un rythme qui ne baisse pas depuis plusieurs semaines.

Des créneaux « officieux »

180 créneaux sont ouverts chaque jour, via la plateforme Doctolib. Jusqu’au 19 juillet, les rendez-vous concernent uniquement les secondes doses. Mais en pratique, une trentaine de doses supplémentaires peuvent être administrées, en fonction des stocks disponibles. Les personnes qui le souhaitent peuvent venir se faire connaître au centre de vaccination, où elles seront placées sur une liste d’attente, y compris pour une première dose. « Nous souhaitons vacciner le plus de monde possible », explique Jean-Pierre Cerbai, conseiller communautaire au Val de Fensch, en charge de la santé.

Centre pilote pour les jeunes ?

Une demande a été adressée à l’Agence régionale de santé (ARS) pour que le centre de Serémange-Erzange fasse office de centre pilote pour la vaccination des jeunes de 12 à 18 ans.

Ouvert tout l’été

Le centre sera ouvert tout l’été. Il restera fermé les samedis au mois d’août, mais le nombre d’injections hebdomadaires (environ 1 200) sera maintenu sur cinq jours, du lundi au vendredi. Dès le 20 juillet, un nouveau cycle de premières doses sera enclenché.

Par Damien GOLINI


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 29 juin 2021, 18:58

Le Républicain Lorrain du 16/06/21 - Par Ludovic BEHRLÉ - Photo RL/Pierre HECKLER

Thionville - La vaccination ralentit-elle au théâtre municipal ?

Image

Jean-Christophe Hamelin-Boyer : « Nous avons injecté 50 254 doses depuis l’ouverture du centre. » Photo RL/Pierre HECKLER


À quelques jours des vacances estivales, la vaccination anticovid faiblit-elle au centre installé au Théâtre municipal, comme c’est le cas en France ? Réponse avec Jean-Christophe Hamelin-Boyer, élu en charge des questions de santé.

En France, entre le 10 mai et le 10 juin, le nombre de rendez-vous pris pour une première injection sur Doctolib est passé de 350 000 par jour à 200 000. Certains redoutent le fameux « plafond de verre » vaccinal, cette date à laquelle la majeure partie de la population volontaire à la vaccination contre le coronavirus aura reçu ses doses et que de fait, la campagne vaccinale ralentira énormément faute de trouver un public.

Est-ce le cas au centre de vaccination installé au théâtre municipal de Thionville ?

Constatez-vous un ralentissement de la vaccination ?

Jean-Christophe HAMELIN-BOYER : « Pour l’instant, notre planning est rempli jusqu’au 25 juin. On a quelques places disponibles après. On demeure sur un rythme soutenu, entre 700 et 900 injections de Pfizer par jour. Ce mercredi, on en a 812. Mais on a aussi adapté la préparation des doses. Jusqu’à présent, une infirmière les préparait le matin. Aujourd’hui, pour ne pas en jeter, les doses sont aussi confectionnées l’après-midi, selon les besoins. »

Les mineurs sont entrés dans la boucle. Sont-ils présents ?

« Oui. Mardi, ils étaient sept. Ce mercredi, ils sont quarante. Ils doivent impérativement être accompagnés du père ou de la mère. Les deux parents et les mineurs doivent être consentants à la vaccination. On leur fait signer un document en ce sens. »

Combien de personnes ont-elles été vaccinées au théâtre ?

« Nous avons injecté 50 254 doses. Près de 32 000 personnes présentent un parcours vaccinal achevé. C’est du très bon boulot. On réfléchit maintenant à fermer le centre pour le 15 septembre , voire le 15 août, et redonner la main à la médecine de ville. »

Par Ludovic BEHRLÉ


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 02 juil. 2021, 14:31

Le Républicain Lorrain du 21/06/21 - Photo RL

Hettange-Grande - Le centre de vaccination reste ouvert jusqu’au 30 juillet

Image

Alors que des millions de premières doses ont été injectées, aujourd’hui, la demande est en baisse. Photo RL


Trois mois après le lancement de la campagne de vaccination dans la commune, les équipes ont trouvé leur rythme de croisière. Le centre sera ouvert jusqu’au 30 juillet.

Au centre de vaccination de la commune, 16 870 doses (première et deuxième) de Moderna et de Pfizer ont d’ores et déjà été injectées. Et « du 21 au 23 juin, nous ferons 2 500 injections de plus », indique Marie-Marthe Dutta-Gupta, médecin infectiologue et coordinatrice du centre de Hettange/CCCE (Communauté de communes de Cattenom et environs). Les adolescents de plus de 12 ans sont accueillis avec un parent et avec l’accord de l’autre parent. Néanmoins, la demande est en baisse. « La vaccination des adolescents est importante pour eux-mêmes, car elle va leur permettre de reprendre le cours d’une vie normale, scolaire et sociale, mais elle répond aussi à un objectif de santé publique. Elle est indispensable pour atteindre le taux de 80 % de personnes vaccinées, seuil minimal pour empêcher la circulation du virus et de ses variants. »

Compte tenu des doses disponibles, une vaccination sans rendez-vous est possible du 21 au 23 juin, avec des horaires étendus de 9 h à 20 h, les 22 et 23 juin.

Alors que les départs en vacances approchent, les dernières consignes de l’Agence régionale de la santé précisent que le délai entre deux doses peut être raccourci. Il sera désormais possible de faire la seconde injection entre 21 et 49 jours après la première, ce qui permettra de partir en vacances plus sereinement. « Sans cette souplesse, certains auraient peut-être renoncé », affirme Marie-Marthe Dutta Gupta.

À noter que le centre de Hettange-Grande fermera ses portes le 30 juillet, ce qui permettra aux sportifs du Skate-club lorrain, du volley-ball, du hand et des Athabascans de retrouver le gymnase pour des entraînements réguliers en salle.

Pour visualiser les autres photos : cliquez ici.


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 04 juil. 2021, 17:10

Le Républicain Lorrain du 26/06/21 - Par Joan MOÏSE - Photo RL/Pierre HECKLER

Serémange-Erzange - Centre de vaccination : 67 ados ont reçu leur première dose

Image

Vingt-quatre médecins et trente-cinq infirmiers se relayent au centre de vaccination de Serémange-Erzange. Photo RL/Pierre HECKLER


De nouveaux créneaux, ouverts aux plus de 12 ans, sont disponibles pour se faire vacciner au centre de Serémange à partir du 19 juillet. La Communauté d’agglomération entend sensibiliser les publics éloignés ou récalcitrants avec une campagne d’information sur le territoire.

« Actuellement à Serémange, nous continuons à vacciner dans les mêmes proportions, contrairement à ce que l’on constate dans d’autres centres. » Jean-Pierre Cerbai, le délégué en charge de la santé à la Communauté d’agglomération du Val de Fensch (CAVF), ne cache pas sa « satisfaction ». Depuis l’ouverture de la structure implantée à la salle des fêtes Jean-Jacques-Renaud, 17 040 personnes se sont vu administrer une première dose de sérum tandis que 13 002 ont reçu les deux injections nécessaires. « Les créneaux sont quasi pleins jusqu’au 19 juillet », relaye-t-il encore. À noter que depuis le 15 juin, les enfants de plus de 12 ans sont éligibles au vaccin. Soixante-sept ont franchi les portes du centre de la rue De-Gaulle.

Nouveaux créneaux cet été

Le centre de vaccination continuera à fonctionner pendant tout l’été. De nouveaux créneaux de vaccination sont proposés pour la période du 19 juillet au 27 août, destinés à toutes les personnes âgées de plus de 12 ans.

Un changement toutefois : le public sera accueilli du lundi au vendredi (le centre fermera ses portes le samedi) sur une période de deux fois trois semaines. « Nous fonctionnerons sur la base de 660 doses par semaine contre 1 092 actuellement », a précisé Michel Liebgott, le président de la communauté d’agglomération du Val de Fensch, lors du dernier conseil communautaire. « Cette baisse s’explique par une diminution du nombre de livraisons de vaccins par Pfizer en juillet et par le constat généralisé en Moselle d’une baisse de fréquentation des usagers. » Et d’ajouter : « L’arrivée du variant indien en Europe laisse craindre l’hypothèse d’une nouvelle vague en septembre si le taux de vaccination n’augmente pas. »

La CAVF a pris les choses en main et travaille à la création d’un flyer qui sera envoyé aux associations, centres culturels ou encore aux mairies. La finalité : « Toucher les publics éloignés, empêchés ou récalcitrants. » Selon les estimations de Jean-Pierre Cerbai, « 25 % de la population âgée domiciliée dans la Vallée de la Fensch n’est pas encore venue se faire vacciner ».

Les rendez-vous se font via la plateforme Doctolib. Les créneaux sont d’ores et déjà ouverts à la réservation. Les personnes qui ne disposent pas d’un ordinateur peuvent se faire accompagner par leur mairie ou par le centre de vaccination pour prendre un rendez-vous.

Par Joan MOÏSE


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 14 juil. 2021, 09:08

Le Républicain Lorrain du 07/07/21 - Par Catherine ROEDER - Photo RL/Pierre HECKLER

Thionville - Le centre de vaccination du théâtre municipal fermera le 17 août

Image

Après six mois d’« effort de guerre » pour la lutte contre la propagation de l’épidémie, le théâtre municipal de Thionville retrouvera sa vocation de lieu culturel. Photo RL/Pierre HECKLER


En six mois, le centre vaccinal du théâtre de Thionville aura administré 80 000 doses de sérum. Le 17 août prochain, il fermera (définitivement) ses portes. Un relais sera fait avec les professionnels de santé. La Ville, elle, assurera une permanence vaccinale, chaque samedi, à partir du 4 septembre.

Ouvert depuis le 26 février 2021, le centre de vaccination de Thionville implanté au théâtre municipal fermera ses portes le 17 août prochain. Cette annonce confirmée par Pierre Cuny, maire de Thionville, lundi 5 juillet lors de la réunion du conseil municipal, fait écho aux décisions nationales visant à préparer le « plan de continuité d’activité ». « Les villes n’ont pas vocation à se substituer aux établissements et aux professionnels de santé dans la durée. Un relais va être fait avec les pharmaciens et les médecins de ville », a indiqué Pierre Cuny.

80 000 doses distribuées

Le théâtre de Thionville, « plus gros centre de vaccination de Moselle », va progressivement réduire la voilure avant sa fermeture. De quatre lignes de vaccination ouvertes, il tombera à deux à partir du 1er août. « Il est important que les 50 agents mobilisés et les bénévoles puissent souffler », précise encore le maire de Thionville. Et que le théâtre puisse retrouver sa programmation culturelle. Avec 850 vaccinations par jour, le centre n’a pas connu de baisse de régime comme cela a pu être le cas ailleurs. « Tous les jours, il n’y a pas une place de libre », pointe à son tour, Jean-Christophe Hamelin-Boyer, conseiller municipal en charge de la santé. À la mi-août, les projections sont de 80 000 doses, distribuées in situ , soit, pour la ville de Thionville, avec Bel-Air et Notre-Dame, un total de peu ou prou 130 000 doses. « Au niveau du territoire, nous avons beaucoup vacciné. Je considère que désormais la priorité, ce sont les jeunes », enchaîne le maire. Nous sommes actuellement à 150 vaccinations par jour pour cette tranche de population. Nous avons un mois et demi pour amplifier le mouvement ».

Permanence vaccinale en septembre

À partir du 4 septembre, la Ville ne tournera pas complètement la page de la vaccination de masse, puisqu’elle conservera « une permanence vaccinale » les samedis, sans rendez-vous, dans une salle communale qui pourrait être celle située rue du Manège. Pour autant, en cas de quatrième vague, Pierre Cuny a prévenu : « Les collectivités territoriales ont fait leur part. Mais si les conditions sanitaires devaient se dégrader alors la ville reprendrait une activité vaccinale forte. »

Par Catherine ROEDER


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 03 août 2021, 15:17

Le Républicain Lorrain du 13/07/21 - Par L. B. - Photo RL/Philippe NEU

Thionville - Vaccination : le Théâtre fermera bien en août

Image

Malgré les annonces du Président de la République, le centre de vaccination du Théâtre fermera bien définitivement le 17 août. Photo RL/Philippe NEU


Plateforme Doctolib en surchauffe avec un record de connexions, impossibilité d’avoir un rendez-vous avant plusieurs semaines… Lundi soir, l’allocution d’Emmanuel Macron et son appel à la vaccination ont été reçus fort et clair. De quoi, peut-être, changer les projets des responsables du centre de vaccination installé au Théâtre municipal de Thionville ? « Non », répond, Jean-Christophe Hamelin-Boyer, élu en charge des questions de santé. « Le Théâtre fermera bel et bien définitivement, comme nous l’avons indiqué, le 17 août. Les équipes sont fatiguées, nous n’avons pas de visibilité sur l’arrivée de doses en août, et il est important que la médecine de ville reprenne la main sur la vaccination. Et il faut également que les pharmacies puissent être dotées de vaccins Moderna ou Pfizer. Aujourd’hui, elles ont bien de l’AstraZeneca ou du Janssen, mais ces derniers sont réservés à une certaine tranche de la population et ils ont eu mauvaise presse. »

En septembre, le centre de vaccination du Théâtre sera normalement transféré à l’Espace Saint-Nicolas et ouvrira ponctuellement lors de permanences vaccinales, uniquement le samedi. « Selon la demande, on pourra peut-être augmenter les horaires et le nombre de lignes de vaccination », rassure Jean-Christophe Hamelin-Boyer.

Par L. B.


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 07 août 2021, 11:57

Le Républicain Lorrain du 14/07/21 - Par Joan MOÏSE - Photo RL/Philippe NEU

Serémange-Erzange - Quartiers d’été : un job au centre de vaccination

Image

Ces jeunes gens vont se relayer au centre de vaccination chaque semaine jusqu’à la fin du mois d’août. Photo RL/Philippe NEU


Leurs premiers pas dans le monde du travail ont lieu… au centre de vaccination de Serémange-Erzange. Dans le cadre de l’opération Quartiers d’été, douze jeunes Uckangeois vont se relayer jusqu’à la fin du mois d’août pour prêter main-forte aux équipes en place.

Il souffle un vent de fraîcheur sur le centre de vaccination de Serémange. Les employés des piscines ayant repris le chemin des bassins, la Communauté d’agglomération du Val de Fensch a fait appel à des contrats saisonniers qui ont rejoint l’équipe en place à la salle des fêtes Jean-Jacques-Renaud.

Et depuis vendredi dernier, l’organisation est étoffée par des binômes de jeunes Uckangeois qui interviennent dans le cadre de l’opération Quartiers d’été une initiative gouvernementale visant à renforcer les activités et les services de proximité à destination des familles des quartiers prioritaires. Leurs missions : l’accompagnement du patient dans son parcours et la désinfection du mobilier.

« J’ai l’impression d’être utile »

Pulvérisateur et papier en main, Bylal Bouaraour, 18 ans, et Lucas Farcy-Wagner, 16 ans, sont en place, prêts à intervenir pour désinfecter chaises et bureaux. La semaine suivante, ils seront relayés par un autre duo. « J’aurais aimé faire davantage, avoue le premier, mais c’est mon premier job. Je ne pars pas en vacances alors j’ai envie de me faire plaisir, de profiter : je vais gagner 300 € alors ça motive ! »

Même enthousiasme chez son coéquipier : « Le personnel est très sympa et compréhensif. Mon objectif, c’était de travailler. Là, j’ai en plus l’impression d’être utile. On fait gagner du temps aux médecins. »

« Ça fait la différence sur un CV »

Pour Yacine Boukerrana, directeur du centre social Le Creuset, largement impliqué dans le projet aux côtés du Val de Fensch, l’expérience n’a rien d’anecdotique. « La population des quartiers prioritaires a été durement touchée par la crise sanitaire. Ces jeunes ont été freinés dans leurs possibilités de trouver un job d’été, nous avons eu plus de demandes que d’habitude. Financièrement, ils ont des besoins, travailler au centre de vaccination est une vraie opportunité. » Et d’ajouter : « Sur un CV, montrer que l’on a été mobilisé sur une initiative citoyenne peut faire la différence. »

Ouvert tout l’été

Le centre de vaccination reste ouvert tout l’été « pour les premières, deuxièmes, voire troisièmes injections », rappelle Philippe Buiatti, responsable du centre aux côtés de Charlotte Barthel.

La présence de ces jobs d’été dans les locaux pourrait, veut-on croire au Val de Fensch, contribuer à booster le nombre de vaccinations chez les plus jeunes. Depuis le 15 juin, 150 jeunes de plus de 12 ans ont franchi les portes du centre de la rue De-Gaulle. La fréquentation, elle, ne faiblit pas : près de 200 personnes reçoivent chaque jour une dose de sérum.

Par Joan MOÏSE

Pour voir les autres photos de Philippe NEU : cliquez ici.


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 08 août 2021, 17:47

Le Républicain Lorrain du 20/07/21 - Par L.B. - Photo RL/Armand FLOHR

Thionville - Le centre de vaccination du Théâtre a déménagé

Image

La salle Verlaine accueille depuis lundi l’intégralité du centre de vaccination. Photo RL/Armand FLOHR


Le centre de vaccination installé au théâtre baisse la voilure, passe à deux lignes de vaccinations, et vient de déménager juste à côté, à la salle Verlaine. Il fermera du 15 août au 4 septembre. Mais ce qui est annoncé aujourd’hui peut rapidement évoluer !

« Le théâtre va reprendre ses activités culturelles et on doit vraiment faire souffler les équipes qui sont épuisées. Au départ, on avait dit à ces bénévoles que ça ne durerait pas longtemps. On ne leur a pas menti, puisque nous ne savions pas nous-mêmes. Mais bon… » Comme toutes celles et ceux qui ont animé et fait fonctionner le centre de vaccination du théâtre depuis février dernier , Jean-Christophe Hamelin-Boyer est fatigué. L’élu délégué à la santé se repose enfin, mais tient toujours la barre du centre de vaccination thionvillois. Lundi 19 juillet, ce dernier a changé d’adresse sans trop prévenir et déménagé juste à côté, à la salle Verlaine. Dans la mutation, il a opéré une petite baisse de voilure, passant de quatre lignes de vaccinations à deux lignes.

Vers la médecine de ville

« On demeure toutefois à 350 vaccins par jour », rassure Jean-Christophe Hamelin-Boyer. Sur la plateforme Doctolib, qui indique toujours le théâtre municipal comme centre de vaccination, il est pour l’heure impossible de prendre un rendez-vous. « On conserve une bonne activité vaccinale », indique l’édile qui oriente les postulants à la piqûre vers la médecine de ville. Ce n’est, à l’inverse, pas le cas du dépistage (tests antigéniques) qui est proposé tous les quinze jours, le samedi matin , toujours au théâtre. La semaine dernière, peu de monde s’y est présenté, de quoi se poser la question de son maintien. « Rien d’étonnant, puisqu’aujourd’hui, on peut faire des tests un peu partout », explique Jean-Christophe Hamelin-Boyer, annonçant la fermeture du centre de vaccination du 15 août au 4 septembre, puis la reprise les vendredis et samedis sans rendez-vous, avec une ou deux lignes. Et de conclure prudemment : « Mais ce que je vous dis aujourd’hui peut vite changer en raison de l’évolution de la pandémie ».

Par L.B.


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 10 août 2021, 15:27

Le Républicain Lorrain du 31/07/21 - Photo RL

Hettange-Grande - Le centre de vaccination Covid-19 ferme à son tour

Image

Le centre de vaccination de Hettange a vu défiler 15 000 personnes durant les cinq mois de son existence. Photo RL


Après 5 mois d’existence, le centre de vaccination Covid d’Hettange-Grande, ferme ses portes. Le bilan est très satisfaisant les chiffres de vaccinations ont bondi. Le centre qui rassemble 20 communes du territoire est passé de 250 doses journalières à 750.

Avec un démarrage de 250 doses journalières, le centre de vaccination Covid d’Hettange-Grande, créé en mars dernier, est monté en puissance pour atteindre les 750 doses par jour.

À l’époque, le territoire était négligé dans la stratégie vaccinale, et le centre ouvert à Hettange grâce à la collaboration et la solidarité entre Michel Paquet, président de la CCCE, et Roland Balcerzak, maire d’Hettange.

Il a permis d’effectuer 14 877 premières injections et 14 333 deuxièmes injections, soit un total de 29 210 injections de vaccin Moderna ou Pfizer.

Au fil des différentes éligibilités, ont défilé des personnes de plus de 75 ans en mars, aux plus de 12 ans en ce moment.

94 professionnels de la santé

« C’est une grande fierté d’avoir eu ce centre de vaccination », se félicite Roland Balcerzak, maire.

Coordonnés par Marie-Marthe Dutta-Gupta, médecin et vice-présidente à la CCCE, 94 soignants, médecins, infirmières, étudiants en médecine, se sont relayés pour que le parcours de vaccination se passe sans encombre. Un engagement sans faille de tous qui a permis de répondre à l’ensemble des difficultés rencontrées, notamment l’approvisionnement des doses, et les couacs informatiques. Une bonne ambiance et une collaboration entre les professionnels de santé ont été soulignées par tous.

Une chaîne de solidarité

Au pôle administratif, ce sont 140 agents intercommunaux et communaux, agents du service informatique, et élus qui se sont mobilisés pour ce service public de proximité de circonstance. La coordinatrice administrative Dorothée Schott était présente quasiment de bout en bout de cette belle histoire.

Clap de fin donc, car le moment est venu de rendre son usage initial au gymnase omnisports afin que les écoles, les clubs sportifs reprennent leurs activités normales.



Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 22 août 2021, 17:01

Le Républicain Lorrain du 04/08/21 - Par Sabrina FROHNHOFER - Photo RL/Philippe NEU

Thionville - Bel-Air vaccine à tout va et même le dimanche

Image

À Bel-Air, le centre de vaccination tourne à plein régime. Il était ouvert exceptionnellement le dimanche 1er août. Photo RL/Philippe NEU


Les journées se suivent et se ressemblent au centre de vaccination du CHR Bel-Air. Du lundi au samedi, le personnel se mobilise pour accueillir les futurs vaccinés. Le dimanche 1er août, il était aussi possible de venir avec ou sans rendez-vous. Les 350 doses disponibles ont toutes étaient injectées.

Aux manettes du centre de vaccination de Bel-Air depuis janvier , Claudine Hittinger, cadre supérieure de santé, sait parfaitement jongler entre les plannings et les rendez-vous. « Au départ, on assurait 150 injections par jour et s’est monté crescendo. Depuis l’annonce du Président, c’est de la folie. Tous les rendez-vous sont pris en une journée, c’est pour cela qu’on a décidé d’ouvrir aussi deux dimanches en août. » Le 1er, à 11 h, 83 personnes avaient déjà reçu leur dose. Une vingtaine attendait encore dans le couloir de l’hôpital thionvillois. « On les accueille avec ou sans rendez-vous. Nous avons deux lignes de vaccination et nous sommes neuf professionnels et médecins présents entre l’administratif, l’accueil, la vaccination, la préparation des doses, le nettoyage. On constate que ce sont essentiellement des familles qui se pressent mais aussi beaucoup de mineurs. »


Image

Beaucoup de familles en ont profité. Tous les créneaux étaient réservés. Le centre est ouvert avec et sans rendez-vous du lundi au samedi ainsi que le dimanche 8 août. Photo RL/Philippe NEU


Se faire vacciner par obligation

Dans le hall, on enregistre déjà une demi-heure de retard. « J’ai eu du mal à trouver un créneau disponible, admet un Thionvillois. Jusqu’à présent, j’étais réticent, aujourd’hui je viens par obligation, pas pour le resto ou le cinéma mais par peur de ne plus pouvoir travailler si je n’ai pas le pass sanitaire. » Dimanche 8 août, étudiants, infirmiers et retraités seront une fois encore mobilisés, sur la base du volontariat, de 9 h à 17 h. « Tout est déjà réservé sur Doctolib , constate Claudine Hittinger. Mais on peut venir sans rendez-vous, on ne refuse personne. Et on reste ouvert du lundi au samedi. On ne demande que la carte Vitale. »

À noter que le centre de Hettange-Grande comme celui de Thionville fermeront prochainement leurs portes. « On s’attend à avoir du monde durant tout le mois. Surtout après l’annonce du Gouvernement attendue cette semaine. Mais on est prêt à monter en puissance si nécessaire. »

Par Sabrina FROHNHOFER

Pour visualiser les autres photos de Philippe NEU : cliquez ici


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 28 août 2021, 14:53

Le Républicain Lorrain du 04/08/21 - Par Damien GOLINI - Photo RL/Philippe NEU

Serémange-Erzange - Au centre de vaccination, "beaucoup de gens se font vacciner par dépit"

Image

Le centre de vaccination de Serémange-Erzange restera ouvert au moins jusqu’au 11 octobre. Photo RL/Philippe NEU


Avec 270 injections quotidiennes, le centre de vaccination de Serémange-Erzange ne désemplit pas en ce début août. Plus de 19 000 personnes y ont reçu leur première dose. Parmi eux, de plus en plus de récalcitrants qui se vaccinent par dépit.

Le rythme ne faiblit pas au centre de vaccination de Serémange-Erzange. Actuellement, 270 injections sont réalisées chaque jour, un chiffre en légère hausse par rapport au mois de juin. Mais avec une fermeture hebdomadaire supplémentaire (le samedi), le nombre de doses administrées se tasse légèrement sur un mois : au 3 août, 36 450 injections ont été réalisées, contre 30 042 début juillet et environ 22 000 début juin.

Dans le détail, 17 200 personnes ont reçu leurs deux doses contre 19 340 primo injections. Soit 2 200 de plus en un mois. Parmi elles, de nombreux réfractaires au vaccin.

De nouveaux profils de vaccinés

« Beaucoup de gens ne veulent pas se faire vacciner. Ils le font parce qu’ils se sentent obligés. Il y a pas mal de personnes âgées, y compris des plus de 80 ans. Ils ne voulaient pas, quand bien même leurs enfants se sont fait vacciner. Mais contrairement à ailleurs, le ton reste courtois, on n’a pas de problèmes », rapporte Jean-Pierre Cerbai, délégué en charge de la santé à la communauté d’agglomération du Val de Fensch.

Dans ce genre de situation, la discussion permet souvent de désamorcer le conflit : « Je peux comprendre leur désarroi. Mais je pense qu’il faut que l’on en finisse avec cette pandémie, et le seul moyen d’y parvenir, c’est la vaccination », plaide-t-il.

Le planning des rendez-vous est plein jusqu’au 29 août, mais l’élu l’assure : « Nous prenons en charge les personnes qui n’ont pas réussi à avoir de rendez-vous. Il faut qu’elles viennent au centre et nous leur trouverons un créneau. Notre objectif, c’est de vacciner un maximum de monde. »

Dans cette optique, le centre de Serémange-Erzange restera ouvert au moins jusqu’au 11 octobre. De nouveaux créneaux de rendez-vous vont être ouverts ces prochains jours pour la semaine du 30 août.

Par Damien GOLINI


Bubu
Site Admin
Messages : 1331
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: Epidémie à Coronavirus

Messagepar Bubu » 29 août 2021, 08:03

Le Républicain Lorrain du 12/08/21 - Par David HOURT - Photo RL/Philippe NEU

Thionville - Le centre de vaccination fermé pour deux semaines

Image

À partir du 3 septembre, le centre de vaccination de Thionville change de lieu. Il quittera les murs du Théâtre municipal et de la salle Verlaine pour se diriger vers l’espace Saint-Nicolas. Photo Archives RL/Philippe NEU


Ouvert en février dernier au Théâtre municipal de Thionville puis déplacé salle Verlaine, le centre de vaccination s’apprête à fermer ses portes. Pas définitivement, pour quinze jours, le temps de souffler et de déménager à nouveau. L’heure de tirer un bilan de ces quelques mois de fonctionnement.

Depuis des mois, c’est la queue devant le Théâtre municipal de Thionville, puis devant la salle Verlaine, et ce malgré l’absence de spectacles. Et pour cause, depuis la fin février , les lieux sont devenus l’un des trois sites de vaccination de la cité thionvilloise (avec la clinique Notre-Dame et l’hôpital Bel-Air ).

En lieu et place des acteurs et autres musiciens, des infirmiers, des médecins, des bénévoles, ne restait que la musique classique pour accompagner l’attente et les sièges de velours rouge.

« Au tout début, nous avions dit que le centre fonctionnerait quelques mois, se souvient Jean-Christophe Hamelin-Boyer, conseiller municipal en charge, entre autres, des questions de santé et responsable du centre. Aujourd’hui, tout le monde est fatigué et épuisé. »

Ainsi, le centre fermera ses portes ce samedi 14 août « et ce pour une durée de 15 jours. » Le temps de souffler pour les quelque 220 à 250 personnes (qu’ils soient professionnels de santé, bénévoles ou non, volontaires de la réserve municipale ou citoyenne ou encore le personnel administratif de la ville) ayant donné de leur temps pour aider à l’administration de « peu ou prou 80 000 injections, première et deuxième doses confondues. Un bon chiffre qui est équivalent à celui de la population de la communauté d’agglomération ».

Réouverture début septembre

Cela étant, la ville ne lâche pas la vaccination pour autant puisque le centre de vaccination municipal ouvrira à nouveau le 3 septembre, avec un changement de lieu à la clef. « Nous allons le déménager à l’espace Saint-Nicolas, situé dans la rue du même nom, situe l’élu. Il y aura un peu plus d’espace ce qui nous permet de mettre en place des choses un peu différentes. »

Une ligne de vaccination avec prise de rendez-vous via Doctolib permettra 150 rendez-vous par jour tandis que « nous ouvrirons une deuxième ligne permettant autant de doses mais sans rendez-vous cette fois. Le centre fonctionnera les vendredis et les samedis de 8 h 30 à 17 h. »

Dans l’aiguille, ce sera toujours le vaccin de chez Pfizer. « Nous pourrons procéder à des ajustements d’organisation, par exemple sur la ligne sans rendez-vous, ou en ajouter une troisième… Nous avons toujours su nous adapter jusqu’à présent et nous allons essayer de garder ça. »

Le déménagement s’accompagne également d’une démarche à l’endroit des clubs sportifs de la ville. « Étant donné que le pass sanitaire sera obligatoire pour les mineurs à partir du 30 septembre et que nous ne savons pas encore ce que prévoit l’Éducation nationale pour la rentrée, nous avons contacté les clubs afin de leur permettre de préparer l’arrivée des licenciés. »

Ainsi, assure l’élu, des créneaux supplémentaires seront mis en place pour les membres de ces clubs sportifs. « C’est un coup de pouce de notre part et de l’ARS Grand Est. »

Par David HOURT



Retourner vers « La Presse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité