Page 1 sur 1

Lutte contre le tabac

Posté : 12 déc. 2020, 12:24
par Bubu
Le Journal de l'Agglomération Portes de France - Thionville - Hiver 2020 - 2021

Mairie sans tabac : Thionville et l'Agglo sur le front

Image

Attention ! La lutte contre le tabagisme n’est pas une chasse aux sorcières mais bien une lutte contre un fléau ! L’objectif est de tendre vers une dénormalisation du tabac, dans la continuité des mesures nationales. Car il est essentiel de privilégier la santé de tous sans pour autant stigmatiser les fumeurs.


En 2017, le Grand Est comptait 1,2 million de fumeurs quotidiens âgés de 18 à 75 ans et se plaçait ainsi au 4ème rang des régions présentant le plus fort taux de tabagisme. Afin de combattre ce fléau, l’Agence Régionale de Santé a lancé un appel à projet à l’issue duquel la ville de Thionville a été sélectionnée en qualité de ville-pilote pour expérimenter l’opération « Ville Libres sans tabac ». Une initiative à laquelle la Communauté d’Agglomération a choisi de s’associer.

    La lutte contre le tabagisme ? Une priorité pour l’Agence Régionale de Santé (ARS) du Grand Est qui, au début de l’année 2021 a programmé le lancement de l’opération « Villes sans tabac », expérimentation à laquelle participeront trois villes pilotes : Joinville (en Haute-Marne), Mulhouse et Thionville. Le projet, déployé sur 3 ans, pour une bonne santé et un mieux-être, consistera en la mise en place d’actions en direction de la population : accompagnement à l’arrêt du tabac, création d’espaces sans tabac, contrôles de ventes aux mineurs…

Des agents exemplaires

    Souhaitant mettre l’accent sur l’exemplarité du service public pour la lutte contre le tabagisme tout en poursuivant les objectifs fixés par le Contrat Local de Santé, la Ville de Thionville et la Communauté d’Agglomération se sont associées dans le premier volet de l’opération dénommé « Mairie sans tabac », au cours de laquelle l’expérimentation des mesures devait être conduite auprès des agents et des visiteurs (création d’espaces sans tabac autour des bâtiments administratifs). L’opération a démarré le 02 novembre.

    Ainsi, depuis cette date, les agents qui en manifestent le besoin ont la possibilité de prendre jusqu’à 3 rendez-vous sur leur temps de travail avec des professionnels de santé ou spécialisés dans les questions de tabacologie. Ces entretiens sont l’occasion pour les fumeurs, de faire le point sur leur consommation de tabac, leur motivation et les ressources disponibles pour une démarche d’accompagnement d’arrêt du tabac. Pour soutenir les personnes qui souhaitent arrêter de fumer, des ateliers sont mis en place en rapport avec la gestion du stress, l’activité physique et l’équilibre alimentaire.

    Un dispositif élargi au grand public à partir de janvier 2021 sous l’appellation Ville libre sans tabac. Rendez-vous est pris.

En toute complémentarité

    Les élèves aussi ! En parallèle avec Mairie sans tabac, le Contrat Local de Santé prévoit un volet en direction des élèves de CM2 des communes de Basse-Ham et Yutz, soit 8 classes pilotes. Conduite sur 3 ans, l’opération a débuté en 2017 et porte sur le développement des compétences psycho-sociales. L’objectif est de faire émerger chez les élèves une capacité à éviter l’entrée dans le tabagisme, trop souvent constatée avec l’entrée au collège. Des ateliers conduits par des professionnels permettront aux participants de travailler sur la confiance en soi, le respect, les façons d’échapper à l’influence d’autrui…