Marche populaire de Rettel

Vivre l'Asthme et l'Insuffisance Respiratoire en Nord Lorraine
Bubu
Site Admin
Messages : 1197
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Marche populaire de Rettel

Messagepar Bubu » 05 juin 2016, 17:34

Asthme et Sport

L'association V.A.I.R était présente le 17 avril pour la journée de la marche populaire de Rettel, dans une ambiance conviviale. De nombreux marcheurs avait pris part à cette journée pour se détendre autour d'un repas, entre amis. Merci aux organisateurs pour leur invitation.

Conseils pour adapter vos activités physiques à votre environnement

    En salle ou en plein air ?

    Si vous êtes allergique aux acariens (présents dans la poussière, par exemple), préférez les sports ou les loisirs de plein air. Par contre si vous êtes allergique aux pollens, préférez les activités en salle durant la saison des pollens (pics de pollens en période printanière ). La prise d'un traitement pour les allergies respiratoires, en plus de celui de l'asthme peut améliorer votre gêne à l'effort.

    En salle : préférez les espaces bien aérés, et évitez, si vous le pouvez, les endroits poussiéreux.

    En plein air : au cours des sports d'endurance de longue durée (marathon), l'exposition aux pollens chez des patients allergiques, ou à la pollution extérieure, peut favoriser l'asthme déclenché par l'effort. Ce type d'exposition est donc à limiter en cas d'asthme.

    En piscine : les sports en piscine comme la natation sont généralement considérés comme peu asthmogènes. L'exposition au chlore peut cependant provoquer chez certaines personnes des rhinites et des sinusites, et chez d'autres, favoriser une hyperréactivité bronchique, ces symptômes sont toutefois le plus souvent liés à une pratique intensive (compétition).

    En air froid : certains sports d'hiver nécessitant un effort intense et une augmentation de la respiration, comme le ski de fond par exemple, peuvent déclencher un asthme. En plus des mesures décrites dans les cas précédents, le port d'une protection (écharpe, masque) autour du nez et de la bouche permet d'humidifier et de réchauffer l'air inspiré, donc de prévenir l'asthme à l'effort.

    Choisir une activité ou un sport qui vous convienne : l'asthme déclenché par l'effort est favorisé par l'intensité et la durée de l'effort, votre niveau habituel d'activité physique, et le niveau de contrôle de votre asthme, ainsi que par votre environnement et les conditions atmosphériques. Si vous reprenez le sport ou si vous êtes gêné(e) à l'effort, allez y progressivement. Préférez dans un premier temps les activités d'intensité modérée. La règle d'or est qu'au cours d'une activité physique modérée, vous êtes capable "de parler, mais pas de chanter votre chanson préférée".

      Exemple de sport ou d'activités d'intensité modérée chez l'adulte : marche rapide 5-6 km/h, vélo à moins de 16 km/h, aquagym, tennis en double, jardinage ou danse de loisir. Lorsque votre asthme est bien contrôlé, vous pouvez pratiquer la plupart des activités physiques ou sportives, l'important c'est de choisir celle qui vous fait plaisir et vous convient. Par exemple, la plongée sous marine avec bouteilles est déconseillée aux patients asthmatiques.
      Un bilan médical est indispensable avant la reprise du sport, pour évaluer votre asthme, mais également votre état cardio-vasculaire et articulaire.
      Il sera complété par un certificat médical qui vous indiquera dans quelles conditions vous pouvez pratiquer le sport que vous avez choisi.
      Le choix du lieu d'activité physique est également important, l'exposition aux allergènes ou les climats froids et secs nécessitent certaines précautions qui seront détaillées dans une prochaine partie.
    Savoir réagir correctement en cas de symptômes :

      1) Arrêtez votre effort, ne forcez pas en cas de symptômes d'asthme

      2) Calmez vous et reprenez votre souffle...

      3) Prenez sans attendre le bronchodilatateur de courte durée d'action, utilisez votre traitement de secours en respectant la prescription de votre médecin

      4) Demandez un avis médical rapidement si :

        - la gêne ne s'améliore pas rapidement malgré la prise du traitement de secours
        - la gêne est importante ou inhabituelle
        - vous vous sentez très essoufflé(e) et vous avez du mal à parler
        - la crise d'asthme est forte et vous vous sentez inquiet(e)

A suivre...

Les photos :

    Image

    Image

Retourner vers « VAIR »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité