Défibrillateurs sur Thionville

La lutte contre la mort subite dans les 5 Communautés d'Agglomération
Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Défibrillateurs sur Thionville

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:13

hamelin a écrit :Le 05/06/2007

Thionville Santé se propose de coordonner la mise en place sur Thionville et environs des défibrillateurs accessibles à tous après une formation élargie au grand public. Votre avis de professionnel nous intéresse sur la pertinence du sujet, les lieux de mise en place , la formation...

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:17

JCB a écrit :Le 16/07/2007

Une première réunion aura lieu 2e quinzaine d'octobre, date à préciser

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:18

JCB a écrit :Le 01/09/2007

Date proposée : le 18/10 - modalités à préciser

D'après JCHB, la Mairie, le Conseil Général et les banques mutualistes seraient intéressées

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:21

JCB a écrit :Le 23/09/2007

Date confirmée : le 18/10, probablement les Etangs 20h - 20h30

Présents prévus :

- BUSAC JC
- HAMELIN-BOYER JC
- HOUPPE-NOUSSE MP
- HOUPPE JP
- HOUPLON P
- MADIS I
- PIERRARD O (à confirmer)
- SATTONNET P (ou remplt)
- SCHILTZ P

Liste à compléter

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:22

JCB a écrit :Le 05/10/2007

Pour ceux que cela intéresse, voici le texte du décret du 04/05/07 relatif aux DA

Décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 (DAE)

lundi 7 mai 2007, par Ministère de la santé

Décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 relatif à l’utilisation des défibrillateurs automatisés externes par des personnes non médecins et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires)

NOR : SANP0721586D

J.O n° 105 du 5 mai 2007 page 8004

Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de la santé et des solidarités

Décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 relatif à l’utilisation des défibrillateurs automatisés externes par des personnes non médecins et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires)

NOR : SANP0721586D

Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre de la santé et des solidarités,

Vu le code de la santé publique, notamment son article L. 6311-1 ;

Le Conseil d’Etat (section sociale) entendu,

Décrète :

Article 1

Le chapitre Ier du titre Ier du livre III de la sixième partie du code de la santé publique (dispositions réglementaires) est ainsi modifié :

1° L’intitulé de la section 2 est remplacé par : « Utilisation des défibrillateurs automatisés externes par des personnes non médecins ».

2° L’article R. 6311-14 est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. R. 6311-14. - Les défibrillateurs automatisés externes, qui sont au sens de la présente section les défibrillateurs externes entièrement automatiques et les défibrillateurs externes semi-automatiques, sont un dispositif médical dont la mise sur le marché est autorisée suivant les dispositions du titre Ier du livre II de la partie V du présent code et permettant d’effectuer :

1° L’analyse automatique de l’activité électrique du myocarde d’une personne victime d’un arrêt circulatoire afin de déceler une fibrillation ventriculaire ou certaines tachycardies ventriculaires ;

2° Le chargement automatique de l’appareil lorsque l’analyse mentionnée ci-dessus est positive et la délivrance de chocs électriques externes transthoraciques, d’intensité appropriée, dans le but de parvenir à restaurer une activité circulatoire. Chaque choc est déclenché soit par l’opérateur en cas d’utilisation du défibrillateur semi-automatique, soit automatiquement en cas d’utilisation du défibrillateur entièrement automatique ;

3° L’enregistrement des segments de l’activité électrique du myocarde et des données de l’utilisation de l’appareil. »

3° L’article R. 6311-15 est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. R. 6311-15. - Toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe répondant aux caractéristiques définies à l’article R. 6311-14. »

4° L’article R. 6311-16 est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. R. 6311-16. - Le ministre chargé de la santé organise une évaluation des modalités d’utilisation des défibrillateurs automatisés externes par le recueil de données transmises par les équipes de secours.

Ces données sont relatives, notamment, à la répartition géographique des défibrillateurs automatisés externes, à leurs modalités d’utilisation ainsi qu’aux données statistiques agrégées sur les personnes prises en charge.

Les modalités de ce recueil et la liste des données statistiques agrégées sont fixées par arrêté du ministre chargé de la santé. »

Article 2

La section 2 du chapitre Ier du titre Ier du livre III de la sixième partie du code de la santé publique, telle que modifiée par le présent décret, est applicable à Mayotte et à Wallis et Futuna.

Article 3

Le ministre de la santé et des solidarités est chargé de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 4 mai 2007.

Par le Premier ministre,Dominique de Villepin

Le ministre de la santé et des solidarités,Philippe Bas

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:23

JCB a écrit :Le 16/10/2007

MAJ liste

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:25

JCB a écrit :Le 19/10/2007

Voici le compte rendu de la réunion du 16/10, réalisé par JC Hamelin-Boyer :

Salut, je te prie de trouver çi après un résumé de la soirée d’hier qui a été un réel succès.

Le Dr Pierrard des pompiers commence son intervention par un superbe exposé très exhaustif sur les interventions concernant les arrêts cardio-respiratoires (acr) et l’utilisation des DSA déjà en service.Son exposé complet sera disponible dès que possible sur le site Synergie Santé. A retenir : sur Thionville - Yutz : 41 interventions par an dont 9 sur la voie publique et 80% à domicile ... et 82% de décès.
Le délai d’intervention des secours est de 11' (contre 12' au niveau national) mais les 4 premières minutes sont déterminantes et trop peu de gens sont formés au massage cardiaque indispensable et à commencer de suite en cas d'acr.

Dr Sattonnet, urgentiste :
1- réfléchir a l’implantation dans les zones à forte concentration de population (centres commerciaux et sportifs, ...)
2-même si peu de personnes sont concernées, l’investissement matériel est faible et permet de développer une formation de base qui fait défaut actuellement à une grande partie de la population. Une formation de 2 heures (60 euros env. par groupe) semblerait bien dans un premier temps.

Irma Madis de Coeur et Santé : un DEA au Centre J Brel et un autre transportable pour les activités sportives du club et les sorties seraient les bienvenus.

Dr MP Houppe : même s’il y a peu d’intervention, la charge émotionnelle déclenchée par la mort subite d’un jeune par exemple est énorme et justifie l’implantation

Dr Thisse : un plan national va exister en 2008 et cette action s’inscrit dans ce sens. Ne pas oublier que 80% des acr se font à domicile ; ne pas négliger l’implantation aux pieds des immeubles et dans les villes et quartiers périphériques ou les temps d’intervention sont + longs.
La première chose à faire reste le massage et donc la formation au massage.

Dr JP Houppe : l’implantation des DEA doit servir plus largement à une éducation et à une information sur les risques cardio et l’utilité de se former aux gestes qui sauvent. Combien de personnes dcd sans que personne ne soit jamais intervenu ?

Dr JC Busac : l'implantation ne doit pas être le seul but en soit mais le prétexte à sensibiliser au risque cv.

Dr J Helfgott, mairie:
- le collège d’experts réuni ce soir est favorable à l’implantation
-la mairie est disposée à épauler le projet
-lors de la prochaine réunion, la ville nous apportera un maximum d’éléments pour aider à la logistique de l’implantation.
- l’expérience des autres (autres communes, sommités scientifiques, autres pays,...) semble indispensable.


L’ensemble des membres présents décide de se réunir le 22 janvier aux Etangs à 20h 15 pour une séance de travail sur deux axes :
- implantation géographique en fonction d’éléments logistiques disponibles via la ville, les pompiers etc ...
- les expériences similaires : par le Dr Pierrard ou sa collègue et éventuellement le Pr Aliot ou un de ses représentant (à voir avec MPHN)

D’autres réunions suivront pour aborder : le matériel, le financement, les formations...

La soirée est close après avoir remercié Abbott et Raynald Corsani pour son intervention.

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:28

Bubu a écrit :Le 19/10/2007

Mise en ligne du fichier pdf de la présentation du Dr PIERRARD : ici

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 07 mai 2010, 08:39

JCB a écrit :Le 01/02/2008

Mise en ligne du fichier pdf de la présentation du Dr Philippe HOUPLON : ici

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 08 mai 2010, 10:57

JCB a écrit :Le 16/04/2008

Compte-rendu de la 2e réunion :

Résumé de la soirée "défibrillateurs sur Thionville" du 22 janvier 2008 aux Etangs - Manom

Organisation : Laboratoires Daichi

Etaient présents :

- le Conseil Général
- la Municipalité
- les Urgentistes
- les Pompiers
- les Cardiologues libéraux
- les Associations de malade - Coeur et Santé
- Thionville Santé

Etaient absents :

- les Cardiologues hospitaliers

Après une présentation de la situation mondiale faite par le Dr Houplon, la décision de promouvoir la mise en place de défibrillateurs sur le thionvillois est entérinée par les personnes présentes selon deux grands axes:

- la désignation du nombre et des emplacements,
- la promotion d'une formation d'envergure sur les gestes qui sauvent. Cette formation devra être dévolue aux associations spécialisées dans ce domaine : sécurité civile, pompiers, Croix Rouge, brancardiers...

La Ville de Thionville et le Conseil Général semblaient être partie prenante dans le projet.

Suite aux dernières élections, une nouvelle réunion doit être programmée pour confirmer ou non ces choix. JC Hamelin-Boyer a écrit dans ce sens au Maire et Conseiller Général.

La date de la prochaine réunion vous sera communiquée ultérieurement.

Amitiés,

JC HAMELIN - BOYER

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 12 mai 2010, 19:06

Le premier défibrillateur installé à Thionville

Posté le 30/03/2009

Le Républicain Lorrain du 23/03/2009

Un allié face à la mort subite - Par S.F. - Photo Pierre HECKLER

Image

Le premier défibrillateur a été installé au centre Jacques-Brel. D'autres arriveront cette année à Thionville. Photo Pierre HECKLER


L’association Cœur et Santé a décidé d’équiper le centre Jacques-Brel de Thionville du tout premier défibrillateur. En vue de réduire le fléau de la mort subite, Synergie Santé espère multiplier les installations d’ici à la fin de l’année.

Chaque semaine, à Thionville, cinq personnes décèdent d’une mort subite. «Elle tue plus que la route », affirme le docteur Jean-Luc Semin, cardiologue. Jeudi soir, il était au centre Jacques-Brel aux côtés d’Irma Madis, présidente de Cœur et Santé. «La campagne 1 vie = 3 gestes est l’affaire de tous. Il faut savoir qu’entre 2006 et 2007, le Samu a utilisé quarante et une fois un défibrillateur. Pour lutter contre le fléau de cette mort subite, il faut équiper les communes et aussi former les personnes.»

C’est dans cette optique que Cœur et Santé a décidé d’attribuer le défibrillateur automatique offert par la Fédération Française de Cardiologie au CCJB. «On espère qu’il y en aura d’autres. Equiper les communes fait partie du projet mis en œuvre par Synergie Santé.» Tout a commencé en juin 2007. Lors d’un congrès, tous les clubs Cœur et Santé ont rappelé l’importance d’acquérir des outils capables de sauver des vies. «La campagne 2009 de la fédération est d’ailleurs en lien avec ces défibrillateurs, affirme Irma Madis. Le conseil général de la Moselle a équipé les centres de secours. De notre côté nous avons aussi mené des actions de sensibilisation.»

Trop cher équipement

A son tour, Jean-Christophe Hamelin de Synergie Santé a pris la parole, précisant qu’actuellement la commission travaille à l’implantation des futurs appareils, dont six seront financés par le Crédit mutuel. «On espère en avoir dix voire quinze d’ici à la fin de l’année. Mais nous sommes confrontés au problème du coût tant au niveau de l’acquisition que de la formation. Imaginez combien de personnes on pourrait sauver…» La première adjointe, Brigitte Vaisse, a reconnu l’importance de cette action. «On doit prendre le problème des maladies cardiovasculaires à bras-le-corps. Trois défibrillateurs vont arriver en mairie prochainement. On a également budgété l’achat d’équipements supplémentaires. C’est un début.» L’installation s’est achevée sur une démonstration rapide : «Appuyez sur le bouton marche/arrêt et utilisez l’appareil si la victime est inconsciente. Ensuite il suffit de suivre les conseils. La machine fera tout à votre place.» Et de rappeler l’importance de prévenir les secours avant même de prendre en charge un blessé. «Si vous utilisez le défibrillateur et que la personne décède, en aucun cas vous ne serez responsable.» De quoi rassurer les futurs utilisateurs.

S. F.
Modifié en dernier par Bubu le 31 mai 2010, 11:19, modifié 1 fois.

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 12 mai 2010, 19:22

Posté le 02/04/2009

Le Républicain Lorrain du 02/04/2009

Santé avec le crédit mutuel - Défibrillateurs bientôt dans les gymnases

Image

Grâce à son opération Lorraine as-tu du cœur, le Crédit mutuel a offert six défibrillateurs à Cœur et santé.


Peu à peu, chacun prend conscience de l’importance des défibrillateurs. S’équiper c’est essayer de lutter contre la mort subite. Voire de l’éradiquer. Un remède miracle en quelque sorte, du moins un sacré coup de pouce face à ce fléau. Sauf que ce n’est pas à la portée de tous. L’idéal serait d’en installer dans tous les lieux fréquentés par le public, mais le coût est élevé. Tout comme la formation, nécessaire à son utilisation. Alors Cœur et Santé de Thionville a eu l’idée de lancer un appel aux municipalités, mais aussi à toutes les personnes susceptibles de les accompagner.

Il y a deux semaines, le premier appareil, offert par la Fédération de Cardiologie à l’association, a pris place au centre Jacques-Brel de Thionville. Mardi, c’est le Crédit mutuel qui a apporté sa contribution à l’action. Chaque année, par le biais de son opération "Lorraine as-tu du cœur", l’établissement bancaire collecte des fonds pour une noble cause. «En décembre, chaque fois qu’un retrait est effectué à un de nos guichets, raconte Gérald Schaub, le Crédit mutuel reverse 5 centimes.» Résultat, le vice-président de la fédération Denis Schitz n’est pas venu à Manom les mains vides. «Nos valeurs se rejoignent. Ce que vous faites est remarquable. Cette action est un premier pas, on sait qu’il vous en faudrait beaucoup plus.» C’est avec plaisir que la présidente de Cœur et santé a reçu ces six appareils. «On a pensé à les installer dans les gymnases thionvillois.» Pour la commission défibrillation, cette acquisition est une étape importante : «On avait un rêve, rappelle Jean-Christophe Hamelin, pharmacien. Grâce à votre geste et au club Cœur et Santé, il est devenu un peu plus réalité. On ne peut plus qu’aller de l’avant maintenant. Notre but est d’équiper l’ensemble de l’agglomération».
Modifié en dernier par Bubu le 31 mai 2010, 11:20, modifié 1 fois.

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 14 mai 2010, 07:58

Posté le 15/12/2009 :

Le Républicain Lorrain du 12/12/2009

Dans la hotte de Cœur et Santé - Par S.F.

Image

Rien de tel qu'une démonstration pour mieux comprendre pourquoi doter gymnases et établissements scolaires de défibrillateurs.


En avril dernier, le Crédit Mutuel offrait six défibrillateurs à Cœur et santé. Jeudi, l’association les a remis à la ville de Thionville. De quoi équiper gymnases et lycées privés et surtout sauver des vies.

Cœur et Santé y travaille depuis plus de deux ans. Grâce à la volonté de la présidente, Irma Madis, l’idée d’équiper Thionville de défibrillateurs se concrétise. En avril dernier, le Crédit Mutuel apportait sa contribution au projet, offrant six appareils à l’association. Jeudi, ils ont été remis officiellement à la municipalité de Thionville et à deux lycées privés. Marc Houver, représentant du district du Crédit Mutuel, est revenu sur l’origine de cette donation. «Chaque année nous participons à l’action Lorraine as-tu du cœur. L’argent collecté est destiné à une association. Cette année, nous avons voulu que Cœur et Santé en profite. Maintenant à vous de faire vivre ce matériel.» A son tour la présidente de Cœur et santé a listé les opérations menées en deux ans en vue de sensibiliser la population sur les maladies cardiovasculaires et la formation aux gestes qui sauvent. «Nous sommes allés dans les établissements, avons organisé des conférences, sur Thionville, Hayange mais aussi à Fixem. Nous intervenons à la demande.»

Gymnases et lycées

Sur décision de la commission défibrillation de Thionville, le gymnase Dalmar, la salle de Veymerange, le stade Jeanne-d’Arc et le centre Saint-Michel de Volkrange seront dotés de la précieuse machine, par ailleurs, les lycées privés Saint-Pierre-Chanel et Notre-Dame de la Providence également. «Aujourd’hui nous faisons appel aux bonnes volontés, a ajouté Jean-Christophe Hamelin. Le volet formation est très important, on doit insister là-dessus. » Pour cette remise officielle, différents cardiologues et professeurs avaient fait le déplacement. «Vous êtes le club le plus important de Lorraine en nombre et en actions, a souligné le docteur Khalifé. Vous comme la Ville êtes sensible au problème de la mort subite et vous avez raison car nul n’est épargné. » Bertrand Mertz, le maire de Thionville, s’est dit ravi d’un tel cadeau. «Cette maladie est très répandue, il faut s’en préoccuper, agir vite et espérer faire reculer la mortalité. » Les deux établissements scolaires ont profité de la soirée pour annoncer qu’ils envisageaient déjà d’investir dans un second défibrillateur. Preuve en est que Cœur et Santé a su donner l’impulsion et ne compte pas s’arrêter là.

S. F.

Modifié en dernier par Bubu le 31 mai 2010, 11:20, modifié 1 fois.

Bubu
Site Admin
Messages : 979
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 14 mai 2010, 07:58

Posté le 13/10/2010 :

Installation de défibrillateurs à Thionville : "Des défibrillateurs pour sauver des vies..." : Extrait de Thionville Infos Hiver 09/10

Image


Retourner vers « Défibrillateurs »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité