AFPR - Association Française des Premiers Répondants

La lutte contre la mort subite dans les 5 Communautés d'Agglomération
Bubu
Site Admin
Messages : 1156
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

AFPR - Association Française des Premiers Répondants

Messagepar Bubu » 12 oct. 2019, 09:04

Le Républicain Lorrain du 25/09/2019 - Par Ph. C. - Photo RL/Philippe NEU

Thionville Santé - Une appli pour sauver des vies : secouristes, lancez-vous !

    Image

Frédéric Leybold, sapeur-pompier et président de l’Association française des premiers répondants (AFPR) présente un projet d’application pour smartphone, mettant en réseau des personnes formées aux gestes de secours. Photo RL/Philippe NEU


Vous êtes secouriste ou souhaitez le devenir ? Vous voulez être donneur d’alerte ? Une application sur smartphone permet la mise en relation entre services de secours et secouristes. Elle a déjà prouvé son efficacité.

Infirmier en réanimation au Luxembourg, Frédéric Leybold a exercé du côté de Thionville comme sapeur-pompier volontaire. Avec quelques collègues, il a créé en mars 2016 l’Association française des premiers répondants (AFPR) et surtout lancé en octobre 2018 une application sur smartphone. L’idée est d’alerter les personnes formées aux premiers secours en cas de malaise, et ce, quel que soit l’endroit. « Il y a quelques années, un de mes voisins a fait un arrêt cardiaque. J’aurais pu intervenir si je l’avais su », explique ce professionnel de la santé, convaincu du bien-fondé de l’information et de la formation aux premiers secours. « Nous avons toujours voulu mettre l’humain au cœur du dispositif et créer un mouvement citoyen », dit-il, avec le projet d’inciter un maximum de monde à être formé au PSC1 sur une demi-journée, et ainsi étoffer le réseau de sauveteurs potentiels.

Intégrer le réseau

« L’idée est à la fois d’encourager les citoyens, mais aussi les commerçants, les chefs d’entreprise et leurs employés à faire partie du réseau. Nous avons 1 300 inscrits depuis le 1er juillet ». Depuis la mise en service de l’appli en question, sur 70 interventions de premiers répondants, 33 sont arrivés avant les secours, et un massage cardiaque a été prodigué dans 13 cas. Des interventions qui ont permis de transporter vivantes six personnes vers un centre hospitalier ».

Frédéric insiste sur le fait de pouvoir développer le nombre de personnes formées aux premiers secours dans les zones rurales et semi-rurales. « Nous travaillons beaucoup avec les agents communaux, la police nationale et municipale. On ne va pas faire de miracle et on ne pourra pas sauver tout le monde, mais l’objectif est d’augmenter le taux de survie », ajoute l’infirmier, ravi de pouvoir fédérer dans un même élan Samu, sapeurs-pompiers et policiers.

Outre le fait que l’application ait déjà permis de sauver des vies, une initiative de taille est à mettre au compte de l’AFPR : « mise en place à partir de 2020 d’une base de données nationale des défibrillateurs placés dans les lieux publics par le ministère de la Santé à partir de 2020. Arnaud Thierien, directeur général adjoint de l’Amicale de la Police nationale (amicalepn), Frédéric Leybold et Alain Dann, référent national des sapeurs-pompiers au sein de l’Amicale de la police nationale, viennent de se rencontrer à Sarreguemines.

« L’association française des premiers répondants sauve des vies grâce à une application. Elle avait besoin d’un soutien et de financements, notre amicale agit beaucoup pour prévenir contre le suicide au sein de la police, mais soutient aussi les initiatives d’aide aux enfants malades », précise Arnaud Therien. « Le but est de rapprocher les agents du ministère de l’Intérieur et la population civile, l’Amicale contribuera à former les candidats aux gestes de premier secours. C’est d’autant plus intéressant que l’idée n’émane pas d’une administration mais du monde associatif. »

http://www.afprappli.com

Ph. C.


Bubu
Site Admin
Messages : 1156
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: AFPR - Association Française des Premiers Répondants

Messagepar Bubu » 19 oct. 2019, 11:59

Le Républicain Lorrain du 29/09/2019 - Photo RL / Karim SIARI

Politique locale - Fin de mandat : les maires non plus ne lâchent rien

    Image

L’assemblée des maires de Moselle a permis d’obtenir quelques réponses. Photo RL/Karim SIARI


Pour beaucoup de maires, cette assemblée générale à Metz Congrès était leur dernière. Les élections sont en vue, mais les dossiers restent chauds. Manque de moyens, problèmes forestiers et chambres funéraire : les questions au Préfet étaient nombreuses.

L’assemblée générale des maires de Moselle offre un plaisir simple : entendre une variété d’accents aux couleurs des pays du fer et du charbon. Mais trêve de retrouvailles, c’est l’heure de la convention. La dernière pour Dominique Gros, maire de Metz, qui ouvre le ban. Hommage à Jacques Chirac, coup de chapeau aux maires et « Gluck auf » ou « Bonne chance » à ceux qui partent en campagne.

Trois informations

    Sauveteurs en réseau. L’Association française des premiers répondants maille le territoire de sauveteurs, professionnels ou amateurs formés au secourisme, afin de réduire, par une application, le temps d’intervention auprès d’une personne en détresse. Les maires pourraient se faire les ambassadeurs de ce réseau.

    Forêts fiévreuses. Le dérèglement climatique fragilise les forêts. Les attaques de scolytes , de chenilles processionnaires, se multiplient. Selon le président des communes forestières, les maires doivent se mettre au chevet de leurs forêts et réfléchir au remplacement.

    Patrimoine à restaurer. Difficile pour les communes de restaurer leur patrimoine, monument ou site naturel. La Fondation du patrimoine (rendue célèbre par Stéphane Bern) a présenté ses missions, consistant notamment à aider au financement des projets.
Deux questions

    Pourquoi ne remet-on pas en transports voyageurs les petites lignes vers le Luxembourg, pour désengorger les routes, dont la fréquentation en hausse perturbe les villages ? Réponse du préfet et des représentants de la Région : on inscrit cette question dans le Grenelle des mobilités.

    Pourquoi l’État bloque-t-il l’utilisation des dépositoires (chambres funéraires communales), décision qui complique la vie des habitants ? Réponse du préfet : c’est la loi. Mais les communes pourront être accompagnées pour se mettre en conformité.
Un coup de gueule

Celui de Céleste Lett, président des maires de Moselle, en termes courtois mais fermes contre l’État qui ne facilite pas le travail de gestion des communes (fiscalité, services publics, inertie sur l’accueil des gens du voyage, effectifs des écoles…).


Bubu
Site Admin
Messages : 1156
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: AFPR - Association Française des Premiers Répondants

Messagepar Bubu » 20 oct. 2019, 11:00

Le Républicain Lorrain du 21/09/2019 - Photo RL

Une formation pour devenir premier répondant

    Image

Maurice Lorentz, maire de Volmerange, n’a pas hésité à s’inscrire à la formation pour devenir premier répondant. Photo RL


Les premiers répondants sont ceux qui, par le biais d’une application d’urgence, interviennent pour porter secours à une victime en attendant que le Samu ou les sapeurs-pompiers prennent le relais. Une formation leur était destinée au Mille-club.

Ils étaient une dizaine à se retrouver au Mille-club pour une formation aux premiers secours et obtenir leur PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1). Une formation assurée par Malou Charton, ancienne infirmière et bénévole à la Protection civile.

Parmi les participants, les plus jeunes étaient là parce qu’ils souhaitent intégrer plus tard la Protection civile. D’autres s’étaient inscrits au titre des premiers répondants.

Un maillage mis en place par l’Association française de premiers répondants permettant, par le biais d’une application d’urgence, d’intervenir pour porter secours à une victime en attendant que les secours, Samu ou sapeurs-pompiers, arrivent sur les lieux et prennent le relais.

Ainsi, à Volmerange, la volonté de certains villageois a été de s’insérer dans ce dispositif. Aussi, si certains étaient titulaires d’un brevet de secourisme, d’autres se sont inscrits à cette journée de formation aux premiers secours leur permettant d’obtenir le sésame pour être premier répondant.


Bubu
Site Admin
Messages : 1156
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: AFPR - Association Française des Premiers Répondants

Messagepar Bubu » 27 oct. 2019, 10:50

Le Républicain Lorrain du 25/09/2019 - Photo RL

Solidarité - Au bout du monde et d’elles-mêmes pour une belle cause

    Image

Annaïck Le Bourvellec (à gauche) et Angélique Breuil vont participer au raid La Saharienne mi-décembre au Costa Rica. Photo RL Avec fierté elles portent les couleurs de leur association à chaque événement sportif Photo RL


Annaïck Le Bourvellec aime se lancer des défis. Avec son amie Angélique Breuil, elle va participer courant décembre au raid La Saharienne au Costa Rica. Une épreuve que les deux personnels de santé vont également réaliser au profit de l’Association française des premiers répondants.

À la voir menue et souriante, à Destry, on a du mal à imaginer Annaïck Le Bourvellec en baroudeuse. Et pourtant, trail, VTT, nage et course, tir à l’arc, canoë et lancer de hache sont au programme des temps libres de la jeune mariée. Avec son amie Angélique Breuil, elle prépare activement la Saharienne qui se déroulera au Costa Rica du 13 au 20 décembre.

Ce challenge 100 % féminin en duo va voir 70 équipes se défier pendant cinq jours consécutifs avec nuits sous tente et découverte du pays ! Les deux copines se connaissent depuis douze ans. Elles se sont rencontrées aux urgences de l’hôpital Bon-Secours, où Angélique a accueilli Annaïck de retour d’un séjour de deux années en Guinée-Conakry. Les deux aides-soignantes ont immédiatement sympathisé puis partagé de nombreuses activités sportives.

Depuis, les deux baroudeuses n’ont jamais cessé de participer à différentes épreuves : la Messine, la Saharienne, le trail du mont Saint-Quentin, des marathons et autres courses pédestres…

Un budget à boucler

Elles ont surtout décidé de s’associer pour faire connaître l’AFPR (Association française de premiers répondants, lire ci-dessous ). Dans ce cadre, Annaïck et Angélique ont jusqu’à la fin du mois d’octobre pour obtenir le budget nécessaire de 7 200 € pour leur participation au raid.

Aidées par quelques sponsors, Annaïck et Angélique ont créé en outre une cagnotte en ligne. Dans l’éventualité où la somme obtenue ne permettrait pas leur participation, le montant acquis serait directement versé à l’AFPR. Loin d’être découragées, en poursuivant l’entraînement, elles lancent un appel aux dons et espèrent être entendues.

Cagnotte en ligne sur http://www.colleo.fr, puis taper ‘‘Les Baroudeuses à la Saharienne 2019 au Costa Rica’’.



Le Républicain Lorrain du 21/09/2019 - Photo RL

Une appli qui peut sauver des vies

    Image

Les deux sportives vont porter les t-shirts officiels de l’Association française des premiers répondants. Photo RL


Annaick Le Bourvellec et sa coéquipière Angélique Breuil soutiennent l’AFPR (Association française de premiers répondants). L’AFPR a été créée en février 2016 à l’initiative d’acteurs concernés par le secours d’urgence à la personne, sapeurs-pompiers et infirmiers, souhaitant s’engager au-delà du maillage classique de la chaîne des secours français. Ensemble, ils ont mis en place une application à installer sur les téléphones portables.

Chaque secouriste ou professionnel de santé peut s’inscrire. Si un malaise survient dans un rayon de 200 à 300 m, il sera prévenu du lieu d’intervention. L’ambition est d’augmenter le taux de survie en cas d’arrêt cardiaque comme l’ont fait certains pays voisins, Allemagne, Luxembourg, Suisse…

Plus d’infos sur https://www.afprappli.com/


Bubu
Site Admin
Messages : 1156
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: AFPR - Association Française des Premiers Répondants

Messagepar Bubu » 24 nov. 2019, 19:35

Le Républicain Lorrain du 23/11/2019 - Photo RL

Quel est le rôle des premiers répondants ?

    Image

L’application Premiers répondants étend son maillage sur le département de la Moselle. Photo RL


Frédéric Leybold, professionnel de santé, est venu promouvoir l’application Premiers répondants devant les Kanfenois. « Le Premier répondant est le maillon complémentaire qui manquait dans la chaîne des premiers secours », explique-t-il.

En cas d’arrêt cardiaque, la fonction cardiaque chute de 10 % par minute… En France, le taux de survie est de 5 à 7 %, en dehors d’une prise en charge très rapide par les secours sur appel au 15 ou au 18, ou d’une intervention minute d’une personne sur place apte à dispenser les gestes de premiers secours.

Selon Frédéric Leybold, professionnel de santé, venu promouvoir l’application Premiers répondants devant les Kanfenois, cette dernière est un moyen de secours aux victimes d’arrêt cardiaque qui pourrait faire passer le taux de survie à 40 %.

La condition : l’implication bénévole de personnes formées aux gestes de premiers secours et adhérant à l’application.

Un arrêt cardiaque est signalé aux sapeurs-pompiers et, en amont de leur intervention, déclenche l’application qui géolocalise et sollicite les premiers répondants dans un rayon de 500 m en zone urbaine et de 1 km en zone rurale, autour de la victime.

Dès validation de la disponibilité d’un premier répondant, l’application le guide jusqu’à la victime, indique la proximité d’un défibrillateur public et le mène jusqu’à celui-ci, pour délivrer à la victime un choc électrique dans les plus brefs délais.

« Un maillon complémentaire »

« L’idéal serait de venir avec un défibrillateur ou que le premier répondant applique le massage cardiaque pendant qu’une autre personne se charge de récupérer le défibrillateur », remarque Frédéric Leybold, par ailleurs président de l’Association française de premiers répondants.

Médecins, infirmiers ou détenteurs d’un diplôme de gestes de premiers secours peuvent intervenir avant l’arrivée des secours.

Une formation ou une séance de rafraîchissement des gestes de premiers secours accompagne chaque premier répondant.

« Ce système permet aux sapeurs-pompiers de trouver, à leur arrivée, des personnes en vie. Le premier répondant est le maillon complémentaire qui manquait dans la chaîne des premiers secours. Se trouvant au bon endroit et au bon moment, il est une chance de survie pour la victime. »

Contact : frederic.leybold@afpr.com


Bubu
Site Admin
Messages : 1156
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: AFPR - Association Française des Premiers Répondants

Messagepar Bubu » 01 déc. 2019, 10:52

Le Républicain Lorrain du 24/11/2019 - Photo RL/Julio PELAEZ

Une cagnotte pour continuer à faire battre les cœurs

    Image

2 300 euros ont déjà été collectés. La campagne de financement participatif se tient jusqu’au 16 décembre, elle vise notamment à améliorer l’application créée pour sauver les victimes en arrêt cardiaque. Photo RL/Julio PELAEZ


Ils sont 1 550 secouristes inscrits sur l’application de l’Association française des premiers répondants (AFPR). Ils peuvent intervenir auprès de victimes en arrêt cardiaque qui se trouveraient à proximité, signalées par les sapeurs-pompiers. L’application donne l’alerte sur le téléphone des secouristes volontaires à condition qu’ils soient géolocalisés. Libre à eux de se manifester.

Depuis le début de l’année, sur toute la Moselle, les premiers répondants sont intervenus à 280 reprises. Ils sont arrivés avec les secours lors de 115 interventions. Environ 50 massages cardiaques ont été prodigués. Dix cœurs sont repartis.

Une campagne de financement participatif

L’association qui a créé ce système solidaire ne compte pas en rester là. Elle a lancé une campagne de financement participatif en ligne pour promouvoir l’action des premiers répondants, initier des formations, améliorer l’application numérique.

Actuellement, l’association AFPR travaille, par exemple, sur une base de données qui recense la présence de défibrillateurs et détaille leurs conditions d’accès. Les dons se font sur le site hello asso jusqu’au 16 décembre. Dès 50 €, les donateurs recevront une peluche à l’image de la mascotte de l’association (un lynx). Et une même peluche sera donnée à un enfant hospitalisé ou placé en foyer.

Contact : frederic.leybold@afpr.com



Retourner vers « Défibrillateurs »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités