Congrès d'Education Thérapeutique

Bubu
Site Admin
Messages : 1349
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Congrès d'Education Thérapeutique

Messagepar Bubu » 30 nov. 2014, 19:50

Le Républicain Lorrain du 26/11/2014 - Par Anthony VILLENEUVE - Photo Pierre HECKLER

« Le médecin ne soigne plus une maladie, mais un être humain »

    Image

L’éducation thérapeutique, c’est par exemple apprendre à un diabétique à mesurer sa glycémie. Photos Pierre HECKLER


    Image

Dr Pierre CUNY


Le CHR de Metz-Thionville organise vendredi les 2e rencontres de l’éducation thérapeutique au théâtre municipal. Le Dr Pierre Cuny, à l’origine de cet événement, nous en dit plus.

C’est quoi, l’éducation thérapeutique ?

Pierre CUNY : « C’est une pratique née grâce aux progrès de la médecine. Auparavant, les pathologies étaient très binaires. On mourait ou on vivait. Aujourd’hui, grâce aux traitements, certaines maladies autrefois mortelles sont devenues des maladies chroniques. Dans les années 1970, à Los Angeles, certains médecins ont compris qu’en aidant le patient à mieux comprendre sa maladie, on allait l’aider à mieux vivre avec. C’est cela, l’éducation thérapeutique. Le médecin ne soigne plus une maladie, mais un être humain, en lui donnant tous les conseils pour mieux prendre en charge sa maladie. Le patient devient ainsi autonome face à sa maladie et sa qualité de vie est préservée. »

Dans quelles spécialités médicales est-elle utilisée ?

« Elle est indispensable dans le traitement de toutes les maladies chroniques. Dans les années 80-90, quand nous étions parmi les premiers hurluberlus à élaborer des programmes d’éducation thérapeutique au CHR de Metz-Thionville, nous l’utilisions essentiellement en diabétologie. Aujourd’hui, au sein du CHR, nous avons vingt et un programmes d’éducation thérapeutique. Nous proposons ces programmes aux patients qui souffrent d’asthme, d’hépatite, d’insuffisance rénale, d’insuffisance cardiaque, d’obésité, d’ostéoporose, de sclérose en plaques mais aussi de maladies mentales ou même du Sida, par exemple. »

Le monde médical lutte contre les dérives de l’automédication. Où se situe la frontière avec l’éducation thérapeutique ?

« Ça n’a rien à voir. Je dirais même que l’éducation thérapeutique est un rempart contre l’automédication. Dans le cadre de l’éducation thérapeutique, les patients se forment à la compréhension et à l’accompagnement de leur maladie. Et cette formation est dispensée par des professionnels de santé. »

Le thème de ces 2e rencontres, c’est l’éducation thérapeutique dans la grande région, avec la présence de praticiens étrangers. Comment se situe la France par rapport à ses voisins ?

« Nous sommes très bien placés. La France a, aujourd’hui, fait de l’éducation thérapeutique une priorité médicale en l’inscrivant dans la loi hôpital-patient-santé-territoire. Tous les pays ne sont pas allés aussi loin. Le prochain défi de la France, c’est de diffuser le réflexe du recours à l’éducation thérapeutique dans la médecine de ville. »

2e rencontres de l’éducation thérapeutique, vendredi 28 novembre de 13 h 45 à 17 h au théâtre de Thionville. Entrée libre.

Propos recueillis par Anthony VILLENEUVE


Retourner vers « Gérontonord - Rédocthionis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités