Formation pour les aidants à fameck

Bubu
Site Admin
Messages : 1058
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Formation pour les aidants à fameck

Messagepar Bubu » 08 avr. 2017, 20:35

Le Républicain Lorrain du 06/04/2017 - Par Marion MELLINGER - Photo Christophe ORIVEL

Alzheimer : une formation pour les aidants au Clos fleuri de Fameck

    Image

Un accueil des personnes atteintes d’Alzheimer est mis en place pour permettre aux aidants d’assister aux formations. Photo Christophe ORIVEL


Le réseau gérontologique de Moselle Nord, GérontoNord, propose depuis plusieurs années des formations pour les aidants de malades atteints de maladies neurodégénératives. L'une d'elle a lieu en ce moment à Fameck.

La maladie d’Alzheimer affecte le patient mais aussi son environnement familial. « C’est une surveillance au quotidien, une prise en charge qui est lourde et épuisante pour les aidants », explique le Dr Michel Dumay, gériatre à la retraite du CHR de Metz-Thionville. « Environ 40 % des aidants décèdent avant les malades », ajoute Sophie Lempert, directrice de GérontoNord. Des formations ont été mises en place par GérontoNord en 2013 pour aider et informer les aidants de ces malades.

« La maladie d’Alzheimer évolue, on ne peut pas la guérir », rappelle le Dr Dumay, intervenant lors de l’une de ces séances. Environ un million de cas sont recensés en France. De nombreux malades peuvent mettre des années avant de se faire diagnostiquer.

Les symptômes

La maladie d’Alzheimer se traduit par la mort de très nombreux neurones, qui contrairement aux autres cellules du corps humain, ne se renouvellent pas. Elle affecte d’abord la zone du cerveau de la mémoire, provoquant des troubles de la mémoire immédiate, des savoir-faire. « Par exemple, le malade part acheter du pain et doit passer à La Poste et il revient juste avec le pain parce qu’il a oublié qu’il devait aller à La Poste. Ou alors il ne sait plus comment remplir un formulaire alors qu’il l’avait toujours fait », explique le Dr Dumay.

La maladie s’étend par la suite aux autres zones du cerveau. La personne ne reconnaît plus son entourage proche, perd des savoirs acquis lors de l’enfance, ne comprend plus forcément ce qu’on lui dit, a des comportements inadaptés.

Les conseils

Ces séances sont l’occasion pour les professionnels de santé de donner des conseils aux aidants sur les bonnes attitudes à adopter. Lorsque les malades ne comprennent pas ce qu’on veut leur faire faire, leurs réactions peuvent être agressives. Lors de la toilette, de l’habillage, le Dr Dumay conseille « de détourner l’attention et de ne pas l’imposer parce que l’aidant estime que c’est l’heure. De même qu’au moment de passer à table et manger, certaines personnes ne sont plus capables de manger proprement, dans l’ordre des plats et ne tiennent plus en place. Il faut les laisser aller et venir avec la nourriture à disposition. »

Les médicaments

À l’heure actuelle, il n’est pas possible de soigner la maladie d’Alzheimer ni de prévenir son apparition. En revanche des médicaments permettent de limiter la rapidité de son évolution. « Ils aident notamment à gérer l’angoisse, la dépression », précise le gériatre.

Une quinzaine d’aidants participent à la formation proposée à l’Ehpad de Fameck. Le temps des séances, les malades peuvent être pris en charge par l’équipe médicale.

La prochaine aura lieu à la maison de retraite de Guénange à l’automne. Ces séances sont gratuites pour les aidants. Elles sont financées par deux caisses de retraite.

Marion MELLINGER


Retourner vers « Gérontonord - Rédocthionis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité