La Thionvilloise 2015

Une course-marche 100% féminine à Thionville au profit de la lutte contre le cancer du sein
Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

La Thionvilloise 2015

Messagepar Bubu » 27 mars 2015, 18:19

Le Républicain Lorrain du 21/03/2015 - Photo : Armand FLOHR

Les inscriptions démarrent aujourd’hui - La Thionvilloise, c’est bientôt

    Image


Photos : Armand FLOHR


Les Dames de cœur seront présentes ce samedi de 10 h à 17 h 30 dans la galerie marchande du centre Leclerc pour lancer la campagne de communication et d’inscription en vue de la troisième édition de La Thionvilloise.

Organisée au profit des femmes victimes du cancer du sein, la manifestation aura lieu le dimanche 14 juin dans les rues de Thionville. Objectif affiché par les organisatrices : rassembler plus de 5 000 personnes. Nouveauté de cette édition : après un départ en commun, les participantes auront le choix entre deux parcours, l’un pour les marcheuses, l’autre pour les coureuses.

L’an passé, les Dames de cœur avaient réuni 4 200 personnes et reversé 55 000 € aux structures de soins et de recherche ainsi que pour des actions d’accompagnement des malades et des familles.

A l’occasion de leur venue à Leclerc, les Dames de cœur présenteront le visuel spécialement réalisé pour l’édition 2015.


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 28 mars 2015, 17:33

Le Républicain Lorrain du 22/03/2015 - Par Sabrina FROHNOFFER - Photo : RL

La 3e Thionvilloise c’est le 14 juin

    Image


Les Dames de cœur étaient samedi à Leclerc pour enregistrer les premières inscriptions de la prochaine Thionvilloise. Photo RL


Samedi, les Dames de cœur ont lancé les inscriptions pour la Thionvilloise et étaient présentes à Leclerc à Terville pour parler de leurs actions.

Programmée le dimanche 14 juin, à 10h, la troisième édition a été revue et améliorée. Un parcours de 2,2 km sera réservé aux marcheuses, un de 6 km fera la joie des coureuses qui se rendront au parc Napoléon puis le long de la Moselle. Imaginée en vue de collecter des fonds pour lutter contre le cancer du sein, cette action a permis l’an dernier d’enregistrer 55 000 € qui ont été investis intégralement. « Nous sommes vigilants sur l’utilisation des fonds , assure Anne Bello. Une partie de l’argent a servi à l’installation d’une salle famille à Bel-Air, à l’aménagement d’une salle d’onco-esthétique à Mercy mais aussi à acheter des mallettes pour les femmes souffrantes. » L’Institut de cancérologie de Lorraine a également été bénéficiaire. « Comme l’ont souhaité les Dames de cœur nous avons utilisé cet argent pour la recherche , précise Cédric Bouquet de l’ICL. La Thionvilloise est un événement phare mais tout ce que fait l’association est primordial dans l’après cancer. » Des groupes de paroles mais aussi des marches nordiques et afghanes sont proposés aux femmes atteintes d’un cancer du sein.

Objectif : 5 000 femmes

Alors à vos baskets. Ce sont plus de 5 000 femmes qui sont attendues le 14 juin à Thionville. « On espère mobiliser les associations et les clubs sportifs thionvillois ainsi que les commerçants. »

Les inscriptions se font sur le site des Dames de cœur avant le 5 juin. Compter 12 € (6 € pour les enfants). Un t-shirt sera offert aux participantes.

Renseignements : www.lesdamesdecoeur.fr

Sabrina FROHNOFFER


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 10 avr. 2015, 09:14

Le Journal de Thionville - Printemps 2015 - Par F.H.

La Thionvilloise objectif 5000

    Image


Le 14 juin, Thionville revêtira son tee-shirt rose pour la 3ème édition de la marche-course au profit de la lutte contre le cancer du sein.

2400 femmes en 2013, 4 200 en 2014, et cette année ? A mots couverts, les « Dames de coeur » espèrent bien dépasser les 5 000 participantes à l’édition 2015 de La Thionvilloise. Encouragées par le succès grandissant de leur initiative, les 11 membres du comité ne comptent pas leurs heures au service de la bonne cause. « Notre force, c’est la bonne humeur et la cohésion de notre équipe, et le fait que 3 de nos membres fondatrices ont été ou sont atteintes par la maladie. Par ailleurs, plusieurs d’entre nous exercent des professions de santé » explique Nadine Wolff, la Présidente. Tout est dit ou presque…

Les ingrédients sont ainsi réunis pour faire de ce dimanche de juin une grande fête de la solidarité dont les prémices auront lieu la veille. « Le samedi est consacré aux inscriptions au gymnase municipal, situé à côté du théâtre, de 9h à 16h. Et nous allons faire en sorte que les participantes soient déjà immergées dans l’esprit convivial et festif de ce rendez-vous solidaire » poursuit Nadine Wolff.

Si le point d’orgue des Dames de Coeur se situe en juin, d’autres activités sont organisées tout au long de l’année. « Nous proposons chaque
dimanche et mardi une sortie bien-être destinée aux malades ou en traitement de suite » indique la Présidente. Au programme de ces sorties, de la marche (afghane ou nordique avec une coach), mais aussi de la relaxation encadrée par une sophrologue professionnelle. « C’est de l’accompagnement, tout comme les groupes de paroles que nous avons mis en place, et qui regroupent entre 10 et 15 personnes en moyenne ».

Et l’argent dans tout ça ? « Tous les dons sont reversés en intégralité à la recherche et aux structures de soin de la région, soit 36 000 € en 2103 et 55 000 € en 2014. Nous sommes extrêmement vigilantes quant à l’utilisation des fonds que nous attribuons, et dont nous assurons le suivi en lien avec les responsables des structures concernées. Cette vigilance, nous l’appliquons également aux frais liés à nos réunions, manifestations officielles, conférences… que nous prenons à notre charge, sur nos deniers personnels, dans un souci d’exemplarité vis-à-vis de tous ceux qui nous font confiance et de façon à éviter toute critique ou polémique sur ce sujet » souligne Anne Bello, membre du comité.

Là encore, le discours est clair, sain et transparent. Oui, mais les hommes dans tout cela ? À quoi peuvent-ils bien servir ? Ne sont-ils pas frustrés d’être ainsi tenus à l’écart ? « La spécificité féminine de la Thionvilloise fait toute l’identité de cette manifestation. Mais nous comptons
sur les messieurs pour venir nous encourager ou nous prêter main forte au niveau de l’organisation… et nous avons également prévu de leur réserver une petite surprise cette année » conclue Nadine Wolff, avec un petit sourire énigmatique et malicieux.

F.H.

Inscriptions pour la Thionvilloise 2015 :

- Soit par le paiement en ligne http://www.lesdamesdecoeur.fr
- Soit à l’aide du bulletin d’inscription qui doit être retourné, avec le règlement correspondant, à ASSOCIATION LES DAMES DE COEUR, Inscriptions, 15 rue Pasteur 57100 THIONVILLE. Chèque à l’ordre de : « LES DAMES DE COEUR ».

La clôture des inscriptions en ligne ou par courrier est fixée au 5 juin 2015. L’inscription reste toutefois possible la veille et le jour de la manifestation, l’attribution des tee-shirts se faisant alors en fonction des stocks restants.

Où va l’argent récolté ?

En 2014, les 55 000 € collectés ont été redistribués :

- 10 000 € à l’hôpital Bel-Air,
- 10 000 € à l’hôpital de Mercy,
- 10 000 € à la clinique Claude Bernard,
- 15 000 € à la Ligue contre le cancer et
- 10 000 € à l’I.C.L (Institut de Cancérologie de Lorraine Alexis Vautrin).

Onze titulaires :

Comme au football, elles sont onze sur le terrain et chacune occupe son poste avec beaucoup de coeur : Christine Beck, Anne Bello, Maloue Gardin, Laurence Ghezzi, Eliane Imazatene, Alice Kapron, Annick Kedzia, Christel Coscul, Catherine Pignon-Zordan, Alice Radde-Galera, et plus de 200 bénévoles parmi les supporters !


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 11 avr. 2015, 18:16

Le Républicain Lorrain du 26/03/2015 - Par Sabrina FROHNOFFER - Photo : RL

Florange - La ville prépare son costume rose

    Image


L’équipe de la Ville est en train d’affiner le déroulement de la journée du 24 mai. Une maquette du tee-shirt rose que recevront tous les participants a été élaborée. Photo RL


La Ville de Florange, épaulée par de nombreux partenaires, organise sa première marche rose pour la lutte contre le cancer du sein dimanche 24 mai. Les inscriptions pour La Florangeoise sont lancées !

Une page Facebook qui multiplie les like , des inscriptions qui montent en flèche… et une équipe organisatrice dans les starting-blocks. La première Florangeoise se concocte une préparation béton.

Dimanche 24 mai, et c’est une première, une vague rose pourrait bien déferler sur Florange. La ville entre à grandes foulées dans la communauté des villes engagées dans la lutte contre le cancer du sein au travers une marche-course à haute valeur symbolique. « C’est une façon pour nous d’apporter notre soutien aux malades et à leurs proches, mais aussi de moderniser l’image du sport dans notre ville », étaye David Berton, adjoint aux sports.

Aux côtés de la Ville et de son service des sports, Les Dames de cœur , également engagées dans l’organisation de la Thionvilloise, dont le succès va grandissant. « Tous les bénéfices seront reversés à l’association, avec une vraie visibilité sur ses actions en matière d’accompagnement des malades. »

Le Jogging-club de Florange a également été sollicité et met fort volontiers son grain de sel dans l’organisation de l’événement. « Ce club a une vraie connaissance de la marche et du terrain, notamment en ce qui concerne le balisage », glisse Didier Laurette, responsable du service des sports et des associations. Les participants retrouveront donc notamment les "joggeurs" au gré des différents stands.
Ici, pas de gagnants ni de perdants. Pas plus que de dossards ou de classement. Peu importe, d’ailleurs, de finir le parcours qui s’étire sur près de trois kilomètres en un temps record. Au chrono, les organisateurs préfèrent les valeurs du cœur. C’est la mobilisation qui fera office de grand vainqueur et pour gonfler les rangs, ces messieurs sont invités à prendre le départ et à trottiner pour la bonne cause. Les plus jeunes, dès qu’ils sont en âge de courir, peuvent également participer.

« On avait à cœur de faire découvrir d’autres coins agréables que Bétange , souligne David Berton. C’est pourquoi le départ se fera depuis le parc de la piscine municipale. Les participants longeront le lotissement du Millénaire avant l’arrivée au carpodrome avec le tour de l’étang. »

Pour booster les troupes avant de s’élancer en évitant le claquage dès les premiers 100 mètres, rien de tel qu’une préparation rythmée : « L’échauffement sera assuré par Destination Fitness de Yutz , confirme Audrey Watrin, conseillère municipale qui annonce d’ores et déjà la présence d’un coach sur place. On prévoit également un stand d’afro-dance, du fitness kids, du Pilates, des danseuses orientales … , énumère-t-elle encore. Et puis l’association Mixité de Yutz (hip-hop) assurera l’animation le long du parcours. »

Ils témoigneront tous de leur soutien par les jambes, lui prêtera son image à l’événement. Le chanteur Corson ( Raise me up , We’ll come again ), originaire de Thionville, a confirmé sa présence à Florange le 24 mai. Nul doute que le parrain de la marche n’hésitera pas une seconde à enfiler le tee-shirt rose.

Joan MOÏSE


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 20 avr. 2015, 21:29

Le Républicain Lorrain du 14/04/2015 - Photo : Pierre HECKLER

Anne-Cécile Ortemann, marraine de La Thionvilloise

    Image


Photo Pierre HECKLER


« Au-delà du parcours unique d’Anne-Cécile, il y a dans ce choix tout un symbole : Anne-Cécile Ortemann est une femme de combat, or le cancer implique un combat permanent pour les malades comme pour les médecins » , explique Anne Bello, membre de l’association Les Dames de cœur qui organisera le 14 juin sa 3e marche-course contre le cancer du sein. La Thionvilloise devrait être une des dernières manifestations à laquelle le Colonel Ortemann participera puisqu’elle est en effet appelée à rejoindre le commandement des forces terrestres à Lille. En 2014, l’événement avait réuni 4 200 femmes de tous âges et de tous horizons. Cette année, Les Dames de cœur espèrent rassembler 5 000 participantes.


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 23 mai 2015, 19:17

Le Républicain Lorrain du 21/05/2015 - Par Marie KOENIG - Photo : Armand FLOHR

Solidarité ce dimanche, dès 9 h : vague rose en progression vers Florange

    Image


La Thionvilloise a rassemblé 4 200 participantes en 2014, permettant à l’association les Dames de cœur de recueillir 55 000 €. La Florangeoise reprend le même concept. Mais pour une première édition, enregistrer 400 participants serait déjà une belle victoire. Photo Archives Armand FLOHR


Ce dimanche, Florange sera parée de rose, le temps d’une course contre le cancer du sein. Pour cette première édition, la Florangeoise – c’est son nom – donne rendez-vous dès 9 h au parc de la piscine municipale, avenue de Bretagne.

350

La municipalité attend autour de 400 participants pour cette première édition. Pour l’heure, plus de 350 personnes se sont déjà fait connaître. En marge des courses dorénavant bien établies de La Messine ou la Thionvilloise, la Florangeoise reprend les mêmes fondamentaux : une marche pour faire symboliquement corps contre la maladie.
Un détail diffère : les hommes peuvent participer. « Pas de sexisme chez nous », plaisantent les organisateurs.

30

C’est le nombre de bénévoles actifs dans l’organisation de la course. La municipalité s’est en effet entourée d’un bon nombre d’associations sur le terrain. Le Jogging-club et le club de pêche La Rousse, en premier lieu. Côté animation, les participants pourront compter sur des stands de danse africaine, orientale, du fitness, du Pilates, etc.

3,2

C’est le nombre de kilomètres que les participants auront à parcourir. Pas de perdants ou de vainqueurs : chacun s’élance à son rythme. Les plus jeunes, dès qu’ils sont en âge de courir, peuvent d’ailleurs gonfler les rangs de la course. Il n’y a pas de chrono pour la Florangeoise. D’ailleurs, les participants peuvent choisir de courir… ou de marcher.

11

C’est le nombre de bénévoles qui composent l’association Les Dames de cœur , à laquelle seront reversés les droits de la course. En 2013, ces femmes ont réussi à rassembler 36 000 €. En 2014, elles atteignent un palier supplémentaire : 55 000 €. Les dons sont systématiquement reversés aux hôpitaux du secteur, à l’Institut de recherches et à la Ligue contre le cancer.
Parmi les actions concrètes de cette jeune association : la création d’un groupe de parole, l’organisation de groupes de marche nordique ou afghane, ou encore la tenue de séances de réflexologie et sophrologie.
Des "kits bien-être" sont également proposés : ils contiennent un lot de produits non remboursés par la Sécurité sociale, type turbans, soutien-gorge et crème et vernis à ongles qui permettent de mieux supporter la chimiothérapie. « Un turban, qui n’est pas remboursé, coûte entre 35 et 60 € , précise Anne Bello, membre des Dames de cœur. D’où l’importance de ce type d’action ! »
Les Dames de cœur sont également soutenus par des professionnels de santé, à l’instar de Philippe Quetin, chef du Pôle oncologie du CHR Metz-Thionville.

8

C’est le prix de l’inscription à la course. Elle est cependant gratuite pour les moins de 12 ans. Les préinscriptions peuvent encore se faire jusqu’au 20 mai, sur le site www.florange.fr/laflorangeoise.

Marie KOENIG


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 02 juin 2015, 17:14

Le Républicain Lorrain du 25/05/2015 - Par Marie KOENIG - Photo : Armand FLOHR

Solidarité en faveur de la lutte contre le cancer du sein - Marée rose sur Florange

    Image


Le parcours, long de 3,2 km, passait par les lotissements et les étangs. « La course se déroulant principalement en pleine nature, il n’a pas été nécessaire de faire boucler des rues », précise Didier Laurette, le responsable du service des sports de la ville de Florange. Photos Armand FLOHR


Pour une première, c’est encore mieux que ce qu’avaient espéré les organisateurs. La Florangeoise, qui s’est tenue hier matin, dans le parc de la piscine municipale avenue de Bretagne, a finalement rassemblé près de 700 participants.

Déjà, il y a quelques jours, les responsables avaient senti l’engouement prendre de l’ampleur. « À la base, nous avions tablé sur 400 inscrits , rappelle ainsi Didier Laurette, à la tête du service des Sports de la Ville. Nous avons dû commander de nouveaux tee-shirts en dernière minute, ce qui explique pourquoi certains coureurs sont en blanc. »

Est-ce la présence du chanteur Corson, parrain de la manifestation, qui a attiré la foule, comme l’imaginent certains organisateurs ? Ou la météo des plus favorables pour ce rassemblement de plein air ?

Estelle et Sandra, deux amies de Florange et de Guénange, n’ont, en tout cas, pas longtemps hésité à s’inscrire. « D eux personnes de ma famille et une de mes amies ont eu un cancer du sein, alors forcément, je me sens concernée , évoque la première. On n’est pas des grandes sportives à la base, mais nous sommes venues par solidarité féminine. » Sandra renchérit : « On connaît tous quelqu’un, de près ou de loin, qui a été malade. Ça peut arriver à tout le monde. J’ai trois filles, de 10 à 15 ans. Je leur ai expliqué pourquoi je venais ce matin. » Les deux femmes travaillent dans le milieu médical : Estelle est infirmière et Sandra, auxiliaire de puériculture et sophrologue. Elles rappellent l’importance d’un bon moral et d’un entourage bienveillant dans le processus de guérison. « D’un point de vue global, on néglige trop souvent une bonne hygiène de vie, prendre du temps pour soi. Ce sont des facteurs pour rester en bonne santé. Là, c’est la sophrologue qui parle », glisse Sandra.

Dans l’herbe, un peu plus loin, trois jeunes filles reprennent leur souffle. Nesrine, Charlène et Magali ont tenu à être présentes, « après avoir vu une affiche dans un hypermarché ». « C’est la première fois qu’on participe à ce type de manifestation , glissent-elles. On s’est dit que c’était pour la bonne cause et surtout que ça aiderait à rassembler des fonds. »
Effectivement, les bénéfices de la journée (entre les inscriptions et les stands de restauration) sont reversés à l’association Les Dames de cœur qui organise des actions d’accompagnement pour les malades du cancer du sein.

Parmi les participants à la Florangeoise, on comptait également une trentaine d’élèves du collège Louis-Pasteur de Florange. L’équipe pédagogique a proposé aux intéressés de s’inscrire dès le début du mois de mai. « On a demandé aux élèves de venir en binôme avec un de leurs parents , ajoute Bernard Veynand, professeur d’EPS. Cela permet de créer des liens et d’envisager un discours positif avec les familles. Dans le contexte purement scolaire, on a tendance à mettre le doigt sur les difficultés rencontrées par l’élève. » La manifestation s’articulait aussi très bien dans le projet sportif de l’établissement : « Approcher une notion de santé et sortir du schéma compétition/format très normé du sport. »

Marie KOENIG


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 17 juin 2015, 20:26

Le Républicain Lorrain du 03/06/2015 - Photo Armand FLOHR

Le chiffre 4 000

    Image


Photo Armand FLOHR


Ils sont déjà 4 000 à s’être inscrits à la Thionvilloise, programmée à Thionville le dimanche 14 juin, à 10h.

Des femmes mais aussi des hommes qui enfileront les baskets contre le cancer du sein.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 5 juin sur www.lesdamesdecoeur.fr. Objectif espéré par les Dames de cœur ? Atteindre les 5 000 personnes.


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 19 juin 2015, 19:07

Le Républicain Lorrain du 08/06/2015 - Par Sabrina FROHNHOFER - Photo Armand FLOHR

L'événement de la semaine : ce dimanche à Thionville, 5 000 personnes espérées pour la Thionvilloise

    Image


La 2e édition de La Thionvilloise a vu, en 2014, 3 400 femmes envahir la ville et participer à la marche contre le cancer du sein. Photo Armand FLOHR


Le top départ de la 3e Thionvilloise sera donné ce dimanche 14 juin à Thionville à 10h. Cette année, les hommes pourront participer et deux parcours ont été imaginés par les Dames de cœur qui espèrent rallier à leur cause 5 000 personnes.

Imaginée par l’association les Dames de cœur, la Thionvilloise avait réuni en 2013 plus de 1 500 participantes. L’an dernier, elles étaient 3 400. Pour cette troisième édition, elle compte bien mobiliser les troupes et atteindre les 5 000 personnes. La veille de la clôture des inscriptions elles étaient déjà 4 800. « C’est déjà une victoire pour nous », estime Nadine Wolf, la présidente de l’association.

Depuis des mois, les bénévoles multiplient les initiatives pour ameuter les foules. Car bien plus qu’une simple marche, cette action a pour but de rentrer de l’argent pour lutter contre le cancer du sein. « On œuvre pour la recherche mais aussi pour améliorer le quotidien des femmes malades , rappelle Nadine Wolf. Grâce aux bénéfices, on a pu proposer des groupes de paroles et des marches afghane et nordique. »

En 2014, la mobilisation a permis de récolter 55 000 €. « Ce sont 10 000 € qui ont été alloués à l’hôpital Bel-Air, 10 000 € à Mercy, même chose pour la clinique Claude-Bernard et l’Institut de cancérologie de Lorraine, 15 000 € à la Ligue contre le cancer. » Du concret en somme. La preuve : mardi un salon d’accueil des familles et un cabinet d’onco-esthétique du service d’oncologie de Bel-Air ont été inaugurés.

Les hommes aussi

Alors ce dimanche, on prend les mêmes et d’autres et on recommence. « On a décidé d’ouvrir cet événement aux hommes car ils nous ont fait remarquer qu’ils étaient aussi concernés. » Autre nouveauté : deux itinéraires seront proposés. Un de 2, 2 km pour les marcheurs, l’autre de 8, 7 km pour les plus sportifs. Pour mémoire, il n’y a pas de chrono ni de classement. Chacun est libre d’aller à son rythme.

À ce jour, les inscriptions par courrier et internet sont closes mais il est possible de le faire la veille de la 3e édition, c’est-à-dire ce samedi à côté du théâtre, voire le jour même avant le départ, mais le nombre de t-shirts roses étant limité ce n’est pas dit qu’il y en aura pour tout le monde. Quant aux messieurs ils sont certes les bienvenus, mais ils devront jouer le jeu et porter également du rose. « L’intégralité des bénéfices est reversée et sert à des actions précises. Nous sommes vigilantes sur le devenir de l’argent. »

Le 14 juin, des animations sont prévues comme un échauffement à côté du théâtre, sur le parking du temple, à 9 h et un barbecue géant à 12 h. Danses orientales, hip-hop, zumba, capoeira… sont également au programme.
C’est sûr, une vague rose va déferler sur Thionville ce dimanche.

Informations sur www.lesdamesdecoeur.fr

Sabrina FROHNHOFER

.

Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 22 juin 2015, 20:05

Le Républicain Lorrain du 12/06/2015 - Photo Armand FLOHR

Le chiffre 5330

    Image


Ils seront plus de 5 300 sur la ligne de départ dimanche. Photo Armand FLOHR


Objectif atteint pour les Dames de cœur. Ce sont déjà 5 330 personnes qui se sont inscrites à la Thionvilloise programmée ce dimanche à 10h.

Possibilité de s’inscrire encore ce samedi (et dimanche avant le départ) au gymnase Jean-Burger lors de la remise des tee-shirts roses de 9h à 17h. Ce samedi, présence de médecins, professionnels de santé et associations pour échanger avec les intéressés et répondre aux questions.


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 23 juin 2015, 18:04

Le Républicain Lorrain du 14/06/2015 - Photo RL

Thionvilloise : la course aux tee-shirts

    Image

    Image


Pour se mettre en jambes, rien de tel qu’un bon massage. Photo RL


Les milliers d’inscrites à la Thionvilloise ont récupéré hier, au gymnase de Thionville, leur tenue fétiche à quelques heures du départ. La vague rose est en marche.

Petite nouveauté cette année : les milliers de coureuses et de marcheuses attendues sur la Thionvilloise ce matin ne sueront plus dans le coton ! Les Dames de cœur, association organisatrice de l’événement contre le cancer du sein, ont opté pour des tee-shirts coupés dans une matière technique, plus absorbante, mieux aérée et donc appréciée des sportifs.

La plupart des inscrites l’ont découvert hier en venant chercher leurs hauts rose au gymnase municipal de Thionville. « En principe, il y en aura pour tout le monde », annonce une bénévole. Françoise est venue prendre le sien et celui de son acolyte Aline hier matin. Sauf qu’en réalité, les deux copines sont des hommes… François et Alain ont féminisé leur prénom sur le papier mais ils joueront le jeu jusqu’au bout, sûrement comme d’autres, tee-shirt rose, poitrine bombée et perruque à l’appui.

Les Dames de cœur ont prévu large, mais l’engouement pour la marche-course solidaire ne faiblit pas à quelques heures du départ. À la clôture des inscriptions en début de semaine, 5 300 participantes étaient comptabilisées. Toutefois, les retardataires ont encore droit à un petit délai, à condition de se présenter au gymnase avant le coup de pistolet.

Hier sur les coups de midi, 322 personnes s’étaient encore ajoutées à la manifestation. Pas sûr que ces dernières trouveront la taille la plus seyante à leur morpho, préviennent Christel et Laurence, responsables de l’organisation. Mais qu’importe. L’important et bel et bien ce dimanche de courir la ville en rose.



Le chiffre : 6 700

C’est le nombre de tee-shirts rose que l’association organisatrice de la Thionvilloise, Les Dames de cœur, a fait imprimer cette année. « Dans un premier temps, on en avait demandé 6 000 », glisse une responsable. Mais il a fallu viser plus large au vu du succès. 6 300 tee-shirts sont réservés aux coureuses et marcheuses. 400 ont été commandés par les commerçants de la ville.



L’horaire : 9 h 30

Les retardataires pourront encore s’inscrire à la dernière minute et retirer leur t-shirt (dans la limite des stocks) ce matin, entre 8 h et 9 h 30 au gymnase municipal de Thionville (derrière le théâtre, à côté de la place de la Liberté). Dès 9 h 30, la présidente des Dames de cœur, Nadine Wolf, et le colonel Ortemann, chef de corps du 40e Régiment de transmissions à Thionville, marraine de la course, prendront la parole. L’échauffement démarrera à 9 h 45. Les coureuses s’élanceront à 10 h boulevard Foch, les marcheuses leur emboîteront le pas quelques minutes plus tard.


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 27 juin 2015, 17:23

Le Républicain Lorrain du 15/06/2015 - Par Sabrina FROHNHOFER - Photo Armand FLOHR

Pour visualiser la page du Républicain Lorrain sur la Thionvilloise : cliquez ici

Plus de 6 400 personnes à la Thionvilloise

    Image

Au moment du départ, hier à 10h, des femmes, des enfants et aussi des hommes ont participé à la Thionvilloise. Photo Armand FLOHR


3 400 l’an dernier. Hier, plus de 6 400 coureurs et marcheurs ont pris le départ de la troisième Thionvilloise organisée contre le cancer du sein.

A la clôture des inscriptions, il y a dix jours, elles étaient 5 000. Hier, ce sont plus de 6 400 personnes qui ont participé à la Thionvilloise, certaines en marchant, d’autres en courant. Un parcours de 8,7 km avait été imaginé pour les plus sportifs.
Organisé par l’association Les Dames de cœur, qui lutte contre le cancer du sein, l’événement a attiré, évidemment, des femmes, mais aussi des enfants et des hommes qui, pour la première fois, étaient invités.

Dès 8h30, Thionville s’est teintée de rose. Le parvis du théâtre et la place du Marché ont été pris d’assaut au moment de l’échauffement puis deux vagues roses se sont succédé à l’heure du départ.

Tout au long de la journée, les participants ont porté fièrement leur tee-shirt à la terrasse d’un café ou au moment du barbecue proposé par les organisateurs.

La présidente Nadine Wolf ne cachait pas sa satisfaction. « On espérait avoir 5 000 personnes. Avec 6 000, on était très content. Là, on en est à plus de 6 400 alors oui, on remet ça l’année prochaine et on compte bien améliorer encore la manifestation . »

En 2015, la Thionvilloise avait permis de récolter 55 000 €. « L’argent est reversé au CHR, à Claude-Bernard à Metz, à la Ligue contre le cancer et à l’Institut de cancérologie de Lorraine. Il nous permet d’aider la recherche mais aussi d’améliorer le quotidien des malades et de proposer des actions concrètes. »

S. F.



Elles en espéraient 5 000

Elles en espéraient 5 000. Hier, ils étaient plus de 6 400 à avoir pris le départ de la 3e Thionvilloise. Des femmes mais aussi des enfants et des hommes venus de toute la Lorraine et du Luxembourg. Une victoire pour l’association les Dames de cœur qui pourront grâce à eux poursuivre son combat contre le cancer du sein.



Rose de monde

    Image

Invasion rose sur Thionville hier matin : plus de 6 000 personnes, sans doute 6 500 voire plus, ont participé à la Thionvilloise. Photo Armand FLOHR


Elles avaient vu les choses en grand pour cette troisième édition et elles ont eu raison. Hier, dès 8 h 30, Thionville s’est parée de rose. Le gymnase Jean-Burger a été pris d’assaut par les participants venus récupérer des tee-shirts ou s’inscrire. Sur le parvis du théâtre et sur la place du Marché, roses de monde, tous s’étaient donné rendez-vous. Laetitia, Martha et leurs trois enfants ont fait le déplacement d’Entrange, Brigitte est arrivée de Metz. Quant à Charles et Patrick, de Thionville et de Metz, ils se sont dits ravis de pouvoir participer. « On se sent concernés ; c’est bien que l’événement s’ouvre aux hommes. » Et si tous étaient là c’est pour marcher ou courir et témoigner leur soutien aux Dames de cœur, l’association qui se mobilise depuis trois ans pour collecter des fonds pour la recherche et accompagner les femmes qui souffrent d’un cancer du sein.

6 300 tee-shirts

Nadine Wolf et son équipe espéraient voir 5 000 personnes prendre le départ. Elles étaient plus de 6 000. « Nous avions prévu 6 300 tee-shirts, il n’y en a plus. Une telle présence nous touche. »

Brigitte, Sabrina, Alizée et Vanille de Yutz étaient un peu déçues de n’avoir pas eu le fameux vêtement rose, histoire « d’être comme tout le monde », mais elles ont marché malgré tout, pendant que Charlotte et Ava ont accompagné leurs mamans à vélo. Dans la foule, il y avait des trottinettes, des poussettes, des personnes en fauteuils roulants, des jeunes, des vieux, des collègues, des amis, des médecins et même des sportifs comme les joueuses du club de foot du FC Metz-Algrange.

La marraine de l’édition le colonel Anne-Cécile Ortemann était avec ses enfants. « Je suis honorée d’avoir été choisie. Je suis admirative devant celles qui se battent contre la maladie. On est tous concernés de près ou de loin par le cancer du sein. Alors oui je vais participer avec une partie du régiment du 40e RT de Thionville. »

Les deux départs successifs à peine donnés à 10 h et 10 h 15 que les Dames de cœur songeaient déjà à la suite. « Il faudra faire aussi bien voire mieux l’an prochain , espère Nadine Wolf. Pourquoi ne pas mettre un écran géant ? ». « Organiser plusieurs départs et faire se retrouver les participants à Thionville », imagine Anne Bello. Les idées ne manquent pas, la motivation non plus.

La Thionvilloise est en marche.

Sabrina FROHNHOFER



Un événement fédérateur

Les Dames de cœur se composent de onze femmes mais pour un tel événement, elles ont pu s’appuyer sur 350 bénévoles, mobilisés depuis samedi. Les commerçants thionvillois ont apporté leur contribution mais aussi de nombreuses associations qui ont tenu un stand ou participé aux animations. Sans aucun doute cette Thionvilloise est fédératrice.


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 14 juin 2016, 17:57

Le Républicain Lorrain du 126/05/2016 - Par J. MOÏSE - Photo RL

Une salle d’accueil des familles relookée à l’hôpital de Hayange

    Image

La salle d’accueil des familles est en accès libre au 3 e étage. Pour les familles, c’est l’occasion de se retrouver en dehors de la chambre. L’équipe soignante a chaleureusement remercié Les Dames de Cœur, ravies du résultat. Photo RL


C’est une respiration au sein du service de soins palliatifs de l’hôpital de Hayange. Grâce aux dons récoltés lors de La Thionvilloise 2015, les Dames de Cœur ont financé l’aménagement de la salle d’accueil des familles.

Un mois que la salle d’accueil des familles, dans le service des soins palliatifs de l’hôpital de Hayange, a été relookée. Derrière cette mise en beauté, Les Dames de Cœur. « C’est une atmosphère apaisante », observe, ravie, l’une des bénévoles de l’association qui soutient les femmes atteintes de cancers féminins.

Les mains glissent sur le dossier des fauteuils, avant que le regard ne soit attiré vers l’espace "salon". L’atmosphère feutrée, les tons choisis, une jolie table couleur miel, la mélodie qui s’échappe de la chaine hi-fi, des instruments de musique… « Le lieu est devenu plus chaleureux , s’enthousiasme Jean-François Villard, responsable de l’unité soins palliatifs. On aime à dire que l’hôpital est un lieu de vie. Mais même en fin de vie, on est en vie. Et on a le droit d’avoir des plaisirs de vivants : recevoir des amis, sa famille, partager un repas, un moment festif… Un peu comme à la maison. »

« C’est du concret »

L’aménagement de cette pièce, qui préexistait au projet, a été rendu possible grâce aux dons récoltés lors de La Thionvilloise 2015. C’est du concret. Une façon de montrer, sourit la présidente Nadine Wolf, que les dons ont une utilité réelle, bien concrète. « Ce sont des choses visibles à côté de chez soi », abonde encore une bénévole, rappelant que l’intégralité des inscriptions à la course est redistribuée (lire encadré). Le lieu ainsi aménagé se veut comme une respiration. Une invitation pour les familles, « à souffler et à parler d’autre chose que de la maladie », souligne le docteur Villard. « Vraiment , prolonge Nadine Wolf, il y avait quelque chose à "vivre" ici ».
La prochaine édition de la Thionvilloise aura lieu le 19 juin. Ce vendredi, de 11h à 15h, les Dames de Cœur tiendront un stand pour les inscriptions (clôture le 5 juin) à l’hôpital Bel Air de Thionville.

J. MOÏSE.



5000 €

    Image

« Le lieu est devenu plus chaleureux » s’enthousiasme le docteur Jean-François Villard, responsable de l’unité soins palliatifs. Photo RL


La somme récoltée lors de la dernière édition de la Thionvilloise a permis à l’association Les Dames de cœur de reverser 35000 € au Centre hospitalier régional Metz-Thionville, dont 5000€ pour l’aménagement de la salle d’accueil des familles à l’hôpital de Hayange. 15 000 € sont allés à la Ligue contre le Cancer ; 15 000 € à l’Institut de cancérologie de Lorraine et 15000 € pour les nombreuses activités prises en charge par les Dames de cœur.



Retourner vers « Les Dames de Coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité