La Vogalonga 2017

Une course-marche 100% féminine à Thionville au profit de la lutte contre le cancer du sein
Bubu
Site Admin
Messages : 930
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

La Vogalonga 2017

Messagepar Bubu » 20 mai 2017, 12:27

Le Républicain Lorrain du 05/05/2017 - Photos d’archives Armand FLOHR

Projet à Venise en juin - Et voguent les Dames de cœur

    Image

Depuis octobre, chaque samedi les Dames de cœur s’entraînent sur la Moselle et ce quel que soit le temps. Photo d’archives Armand FLOHR.


La prochaine édition de La Thionvilloise, marche-course contre le cancer aura lieu le 18 juin. Depuis 2013, date de la première édition, ce rendez-vous a permis de recueillir 276 000 € grâce aux inscriptions et aux dons intégralement consacrés à la recherche médicale et à des actions concrètes mises en place par l’association thionvilloise, organisatrice de la manifestation.

Parallèlement aux ateliers désormais ancrés et récurrents au service des malades et de leurs familles (activités physiques, groupes de parole, sophrologie, expression et créativité), l’association et ses membres se sont embarqués dans un défi ambitieux et original : participer le 4 juin au cœur de la lagune de Venise à la Vogalonga 2017, un marathon nautique mythique de 32 km, ouvert à toutes les embarcations à avirons ou à pagaies.
Depuis octobre, chaque samedi, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, elles sont une vingtaine de femmes en traitement ou en rémission à pagayer sur la Moselle à bord de leur dragon boat, sorte de longue pirogue.

Au fil de l’eau et du temps, le rythme s’est accéléré, l’endurance s’est renforcée, la coordination des mouvements s’est accrue sous les conseils de Jacky Renaud, membre du Kayak Club de Thionville et barreur de l’équipage.

Ramer contre la maladie

Initiatrice de cette aventure humaine et sportive qui bénéficie du soutien de la ville de Thionville et du conseil départemental 57, Nadine Wolf, la présidente des Dames de cœur, explique l’esprit et le sens de ce projet : « Des études montrent que pagayer permet une rééducation du bras, un renforcement musculaire et favorise le drainage lymphatique, réduisant ainsi le risque de récidive ». Elle souligne également la valeur symbolique de cette expédition singulière : « Ramer ensemble contre le cancer, dépasser la maladie, participer à une aventure sportive collective dans laquelle chacun a sa place, valoriser le courage et changer le regard sur la maladie ».

Cette année la Vogalonga, considérée comme étant un des plus grands événements nautiques au monde, réunira près de deux mille embarcations et quinze mille participants. L’équipage des Dames de Cœur sera du voyage avec l’envie d’aller au bout de cette nouvelle épreuve.


Bubu
Site Admin
Messages : 930
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: La Vogalonga 2017

Messagepar Bubu » 23 juin 2017, 17:03

Le Républicain Lorrain du 26/05/2017 - par Sabrina FROHNHOFER - Photos Pierre HECKLER

Thionville : ultime entraînement des Dames de cœur avant la Vogalonga de Venise

    Image

Et on rame en rythme. A Venise, elles auront près de 40 km à parcourir. Autant dire que la sortie de jeudi matin de 12 km c’était de la rigolade pour ces super Dames de cœur. Photos Pierre HECKLER


    Image

    Image

À bord du Dragon boat , juste avant le départ


Elles s’y préparent depuis neuf mois. Dimanche, elles seront au départ de la 43e Vogalonga à Venise. Hier, les Dames de cœur ont pagayé une ultime fois à Thionville. Nous étions de l’expédition, rame à la main !

Depuis septembre, elles se retrouvent chaque samedi matin au club motonautique de Thionville, non pas pour se la couler douce mais pour enchaîner les kilomètres à la rame, sur la Moselle. À bord du Dragon boat, l’équipe des Dames de cœur est coachée par Jacky, le barreur. Annick, Cathy, Manu, Josiane… soit une vingtaine de femmes qui ont eu un cancer et qui ont décidé de relever le défi de la Vogalonga, une course de plus de 30 km qui se déroulera le 4 juin à Venise.

Mais pour réussir à pagayer des heures durant, elles ont dû s’entraîner et surtout se muscler tout en gagnant en assurance. « En septembre, on ne pensait pas être capable. Cet objectif nous a motivées et nous a donné envie de nous surpasser. » Qu’il pleuve, qu’il vente, elles ont été assidues à chaque sortie hebdomadaire.

Hier, jeudi, c’était l’ultime répétition à Thionville avant le grand départ. Motivées, elles ont avalé les douze kilomètres en une heure trente, dans la bonne humeur. Mais attention : il ne s’agissait pas d’une balade-détente, Jacky était là pour le rappeler à chaque baisse de régime. « Allez on garde la cadence, en rythme. » À bord, malgré l’effort, beaucoup échangent quelques mots, se projettent évoquant l’Italie, d’autres en profitent pour se confier sur leur maladie comme Clélia de Fameck, une nouvelle recrue de l’association thionvilloise. « On n’en parle pas assez des Dames de cœur. Je les ai connues lors de la Florangeoise. C’est super ce qu’elles font. » Nathalie, elle, estime avoir gagné en muscles et en endurance grâce aux différents ateliers proposés par l’association comme la marche nordique, le qi gong et le renforcement musculaire, le tout financé grâce à la Thionvilloise, une marche qui aura lieu le 18 juin. Quant à Sylvie, elle estime avoir repris le dessus. « Avant la maladie, j’étais repliée sur moi, j’avais du mal à me bouger. Grâce au Dragon boat, j’ai récupéré mon corps, je respire pleinement. » Et Josiane de renchérir : « Cette association n’est pas sectaire, moi j’ai un cancer mais pas du sein mais je souffre comme elles et grâce à ces femmes j’ai récupéré. C’est un vrai bonheur, tant mental que physique. »

Les berges, la centrale de Cattenom, les bords de Moselle, les vaches, les cygnes, le cadre est bucolique et apaisant. Mais il ne faut pas se relâcher. « Allez, c’est bientôt l’apéro », encourage Jacky. Une fois à quai, les anciennes s’intéressent au ressenti des nouvelles. Les bras et les épaules sont un peu douloureux, mais l’expérience enrichissante et surtout cette aventure humaine forcent le respect. Preuve en est que la maladie n’est pas une fatalité. Ces Dames de cœur ont prouvé qu’avec la volonté, on peut aller au bout de ses rêves. Bravo mesdames.

Retrouvez toutes les photos sur http://www.republicain-lorrain.fr « Cette aventure humaine est un vrai bonheur »

Sabrina FROHNHOFER


Bubu
Site Admin
Messages : 930
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Re: La Vogalonga 2017

Messagepar Bubu » 18 juil. 2017, 17:13

Le Républicain Lorrain du 14/07/2017 - par Sabrina FROHNHOFER - Photos Philippe NEU

Thionville : les Dames de Cœur honorées

    Image

Photo souvenir devant la mairie de Thionville. Photo Philippe NEU


    Image

L’échange, très convivial, s’est déroulé dans la salle des mariages en présence des Dames de Cœur et de leurs invités. Photo Philippe NEU


Ceci n’est pas une course. Ainsi pourrait-on parler de la Vogalonga, grande randonnée sur l’eau vénitienne qui se déroule chaque année pour le dimanche de la Pentecôte. Cette année, un équipage un peu particulier était au départ : celui des Dames de Cœur, des Nord mosellanes engagées pour le soutien aux victimes des cancers du sein.

Pour l’association fondée en 2012, cette participation à la 43e Vogalonga était une première. Les Dames se sont entraînées chaque samedi depuis l’automne dernier en vue de tenir les 32 kilomètres du parcours à la rame. Pari réussi le 4 juin dernier, puisqu’elles y sont parvenues en seulement 5 h 13.

Elles ont été félicitées hier par Pierre Cuny lors d’une cérémonie à l’hôtel de ville de Thionville. Le maire a salué les succès de l’association qui organise « d es activités d’esprit et de guérison » avant de laisser la parole à Nadine Wolf. La présidente des Dames de Cœur est revenue sur la genèse du projet et a remercié les participantes et leurs nombreux partenaires et soutiens dans cette aventure. Josiane, membre de l’association, a été la dernière à prendre la parole. « Ce qu’on a vécu à Venise, c’était merveilleux », assure cette rescapée d’un cancer autre que celui du sein mais a été accueillie à bras ouverts par l’association. Un soutien qu’elle résume parfaitement : « Nous sommes toutes sur le même bateau. »

L’avenir a aussi été évoqué. Les Dames de Cœur aimeraient nouer un partenariat avec un club d’escrime. Avant une deuxième participation à la Vogalonga ? « On ne se pose même pas la question », assure Nadine Wolf, confiante. Elles en seront.



Retourner vers « Les Dames de Coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités