Tennis adapté

Une course-marche 100% féminine à Thionville au profit de la lutte contre le cancer du sein
Bubu
Site Admin
Messages : 1053
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Tennis adapté

Messagepar Bubu » 21 oct. 2018, 09:53

Le Républicain Lorrain du 13/10/2018 - Par Sabrina FROHNHOFER - Photo Pierre HECKLER

Thionville : le tennis, un allié pour dépasser la maladie

    Image

Les séances de tennis débutent et sont complètement adaptées aux usagers, même ceux en traitement. Pour les femmes atteintes d’un cancer, rendez-vous est donné à Thionville le vendredi matin à 10 h, dans les courts couverts. Photo Pierre HECKLER


Nadine Wolf présidente des Dames de cœur Depuis 2012, l’association les Dames de cœur multiplie les initiatives pour accompagner les personnes qui se battent contre un cancer. Diverses activités sportives adaptées leur sont proposées. Le tennis fait partie des nouveautés. Depuis 2012, l’association les Dames de cœur multiplie les initiatives pour accompagner les personnes qui se battent contre un cancer. Diverses activités sportives adaptées leur sont proposées. Le tennis fait partie des nouveautés.

Raquette en main, Isabelle découvre les subtilités du tennis, guidée par Sabine Pawelec du TC Thionville. C’est sa première séance, mais elle semble plutôt à l’aise. « Après mes deux cancers j’avais besoin de sortir, de bouger, de voir du monde. Avec les Dames de cœur, je fais déjà de la sophrologie et ça me fait un bien fou. Nadine, la présidente de l’association, m’a encouragée à tester le tennis. »

A raison d’une séance hebdomadaire d’une heure, les participantes s’échauffent, enchaînent les mouvements, à leur rythme.

« Le matériel est adapté. Les raquettes sont plus petites et les balles en mousse. Il n’y a aucune contre-indication », assure Sabine, qui a suivi en septembre une formation d’une semaine à Reims en compagnie de professionnels de santé.

Aucune contre-indication

Le Tennis-club de Thionville réfléchit depuis une année à la mise en place de créneaux santé. « Le président est un ancien médecin, il a tout de suite été emballé. On a fait une phase de tests avec des membres de l’association Bel’form de Thionville. À présent, ils sont sept à venir le lundi après-midi. Pour les Dames de cœur, la séance est programmée le vendredi matin. » Mais attention, il ne s’agit pas de compétition. « On peut venir même lors du traitement, pour regarder, discuter, voire essayer en fonction de sa fatigue. Garder un contact en cette période difficile, ça aide énormément », estime la coach, qui regrette les a priori liés à la pratique d’une activité à la suite d’un cancer. « La pratique permet le renforcement articulaire et on gagne en souplesse. Il n’y a rien de traumatisant. » Avant de se lancer, les sportives en herbe sont invitées à passer un examen chez un docteur qui leur délivrera un certificat médical. « De toute façon, après l’opération il faut que la lymphe circule dans le bras, rappelle Sabine. Ce que je leur propose c’est avant tout très ludique, elles viennent pour se faire plaisir. »

Etienne, de l’association Bel’form, apprécie aussi la pratique. « J’ai une double scoliose. Je fais de la marche depuis cinq ans. Le tennis est excellent pour bouger. On voit rapidement des progrès et on en ressent les bienfaits. »

En mettant en place cette pratique santé, le TC s’affiche comme étant le premier club de Moselle à le proposer. « Ça se fait déjà en Alsace, admet Sabine. C’est super car on s’ouvre à un autre public. »

Qui sont les Dames de cœur, association dont vous êtes la présidente ?

« En juin 2012, une dizaine de Thionvilloises lancent l’idée d’une manifestation festive, 100 % féminine, au profit des victimes du cancer du sein dans le bassin thionvillois. L’intégralité des bénéfices de la manifestation étant destinée à être reversée aux structures qui luttent contre le cancer et dans des actions concrètes permettant aux malades de mieux traverser cette épreuve. L’association existe depuis septembre 2012. »

Que proposez-vous comme activités ?

« Il y a des activités bien-être comme la sophrologie, la chanson, la méditation, le groupe de paroles sans oublier l’art thérapie. Il est possible aussi de faire du sport adapté comme de la marche, du qi gong, du renforcement musculaire ainsi que des sorties à bord du dragon boat lors desquelles il faut ramer, et même de la danse en ligne. L’an dernier, on a lancé l’escrime et depuis peu, on essaie le tennis. On va prochainement proposer de la sophrologie à Fontoy et du renforcement musculaire à Fameck. À Amnéville, on fait aussi de la cohérence cardiaque… Chaque adhérente doit pouvoir trouver dans cette palette l’activité qui peut lui correspondre. »

Pourquoi leur conseillez-vous de faire du sport ?

« C’est prouvé, la pratique sportive réduit de 30 % les risques de récidive du cancer. C’est aussi un allié pour un meilleur moral et contre la fatigue. »

Vos activités sont-elles ouvertes à toutes ?

« À toutes les femmes qui ont eu un cancer. Il leur suffit d’adhérer à notre association pour 15 €. Ensuite elles peuvent participer à autant d’activités qu’elles le souhaitent, nous prenons en charge les frais d’inscription la première année. On leur demande juste d’être présentes. Il faut savoir que dans le cadre de Prescrimouv’, qui est un dispositif de prescription d’activité physique et sportive, porté par l’Agence régionale de santé et la Direction régionale de la jeunesse, que certaines mutuelles remboursent également les frais d’inscription à certaines disciplines. »

Comment se porte l’association ?

« Nous comptons 80 adhérentes dont la moitié sont de nouvelles femmes en traitement. Notre but est de les accompagner et d’étendre notre gamme d’activités car le sport santé leur offre une qualité de vie malgré la maladie. Lors de la 6e Thionvilloise, ce sont plus de 6 000 participants qui ont investi Thionville. Les bénéfices de cette journée nous permettent d’avancer et de financer ces activités, on a dépensé 30 000 € l’an dernier rien que pour cela. On essaie également d’améliorer le quotidien des malades en achetant par exemple des trousses de soins. La prochaine édition de notre marche-course est programmée le 16 juin. »

Pour en savoir plus sur les Dames de cœur :
tél. 06 02 36 38 21

Sabrina FROHNHOFER



"C’est le sport qui s’adapte à leur pathologie et pas l’inverse" Nadine Wolf, des Dames de cœur

Du tennis adapté contre le cancer du sein

C’est prouvé, l’activité physique réduit de 30 % les risques de récidive du cancer. Depuis 2012, l’association les Dames de cœur de Thionville se mobilise pour accompagner celles qui ont eu un cancer du sein et leur propose différentes activités bien-être et sportives.

Après l’escrime l’an dernier, c’est le tennis qui ouvre un créneau hebdomadaire

Retourner vers « Les Dames de Coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité