Assemblée générale 2014

Porter la voix des patients en surpoids et/ou obèses, informer, combattre leur isolement...
Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Assemblée générale 2014

Messagepar Bubu » 21 nov. 2014, 21:47

Le Républicain Lorrain du 08/11/2014 - Photo RL

Moins de poids plus de forme

    Image


Photo RL


L’association Bel’Form, dont l’objectif est d’aider et de soutenir les patients obèses ou ex-obèses, tiendra son assemblée générale, aujourd’hui, à 14 h, à l’amphithéâtre de l’hôpital Bel Air à Thionville.

Au cours de la réunion, les docteurs Hournau, chirurgien bariatrique, et Khairallah, chirurgien réparateur, du CHR Metz-Thionville, donneront une conférence et répondront aux questions sur les techniques opératoires visant à traiter l’obésité.


Bubu
Site Admin
Messages : 995
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 23 nov. 2014, 20:07

Le Républicain Lorrain du 13/11/2014 - Photo RL

Obèse ? Moi non plus !

    Image

Lors de la dernière assemblée générale, les Dr Hournau et Khairallah, (au premier rang entourant Aurélie Méry) ont fait un exposé sur le traitement de l’obésité. Photo RL


Fondée en 2013, l’association Bel’Form s’adresse aux patients obèses. Elle vient de fêter son premier anniversaire. Nous avons rencontré la présidente, Aurélie Méry, pour faire le point. Fondée en 2013, l’association Bel’Form s’adresse aux patients obèses. Elle vient de fêter son premier anniversaire. Nous avons rencontré la présidente, Aurélie Méry, pour faire le point.

Pourquoi avoir créé cette association et quels sont ses objectifs ?

AURÉLIE MÉRY : « Il y a de plus en plus de personnes en surpoids sévère. Elles se sentent rejetées, isolées et incomprises. Avec le Dr Coupez, médecin nutritionniste à l’hôpital Bel Air, nous avons voulu offrir un espace de parole et de soutien à tous ceux qui souffrent de leur obésité.
Nos buts sont d’informer les personnes en difficulté, ainsi que leur entourage, sur ce qu’elles peuvent entreprendre pour perdre du poids, de combattre leur isolement, de lutter contre les idées reçues, de proposer des activités physiques adaptées et de promouvoir une alimentation équilibrée.
Bel’Form répond à une attente des patients du centre spécialisé de l’obésité (CSO) du CHR Metz-Thionville. À sa création nous étions une dizaine, actuellement nous avons cent adhérents. Nous ne nous attendions pas à un tel succès. Je tiens à remercier le Dr Coupez et Rozenn Calvar, chargée de projet des CSO de Lorraine, qui nous ont aidés dans nos démarches. »

Quelles sont vos activités ?

« Depuis septembre 2013, nous tenons une permanence, une fois par semaine à Bel Air, et, depuis juillet 2014, à l’hôpital de Mercy. Nous recevons des personnes ayant déjà perdu un poids important et qui veulent se maintenir. Nous recevons aussi des obèses, en attente d’une opération bariatrique. Certains jours, nous avons une vingtaine de visiteurs venant se renseigner sur l’association ou tout simplement parler de leurs problèmes de kilos en trop. Nous proposons des activités physiques adaptées : aquagym à la piscine de Hayange, gym douce à la maison de quartier de la côte des Roses, randonnée avec IVV tous les dimanches matin. Sinon, nous organisons des sorties découvertes, des bourses aux vêtements, des conférences sur des thèmes liés à l’obésité et des tables rondes animées par la psychologue Christine Beck. Depuis peu, Virginie, coiffeuse et ex-obèse, propose des ateliers coiffure. Nous avons également participé aux Journées européennes de l’obésité. »

Et maintenant ? Quels projets, souhaits ou regrets ?

« Nous continuerons bien sûr toutes nos activités, avec quelques nouveautés. Nous voulons créer des ateliers esthétiques à prix abordables et, à moyen terme, des séances de coaching-relooking. C’est important lorsqu’on est en surpoids ou en cours d’amaigrissement de prendre soin de soi. Les obèses ont souvent une image négative d’eux-mêmes qu’il faut changer. Et lorsqu’ils ont maigri, ils continuent à se voir gros. Dans cet esprit, nous avons d’ailleurs commencé des séances photos avec un photographe bénévole pour se voir "autrement".
Notre seul regret est de ne pas avoir pu mettre en place l’atelier cuisine prévu au début. Il y a des contraintes administratives incontournables. Il faudra que l’un d’entre nous suive une formation qualifiante. Nous y travaillons. Nous sommes une équipe de bénévoles motivés dont le seul souci est d’aider ceux qui, comme nous, souffrent ou ont souffert d’un excès de poids ».
À l’issue de la dernière assemblée générale, un nouveau bureau a été constitué : Aurélie Méry, présidente ; Martine Stora, vice-présidente ; Frank Choquet, secrétaire général ; Patrick Dolle, vice-secrétaire ; Vanessa Dolle, trésorière et Miloud Messirdi, vice-trésorier.

Permanences Bel’Form : les lundis de 14 h à 16 h à la maison des usagers de l’hôpital de Mercy, niveau 2, zone A mais aussi les jeudis de 14 h à 16 h au bureau des associations de la consultation diabétologique de l’hôpital Bel Air, à Thionville, niveau A.

Permanence téléphonique : le jeudi de 14 h à 16 h, tél. 03 82 55 80 67.

Plus d’informations : belformthionville@gmail.com ; http://belformthionville.wix.com/belformthionville, Facebook : Belform Thionville



La santé retrouvée

    Image

Quelques adhérents de Bel’Form, heureux d’avoir retrouvé la santé en perdant du poids. Photo RL


L’obésité sévère n’est pas seulement un problème esthétique ou un handicap social.

« Un surpoids important est vecteur de nombreuses maladies graves comme le diabète, l’asthme, les affections ostéo-articulaires ou les problèmes cardio-vasculaires », indique le Dr Ludovic Coupez.

Quelques exemples parmi les adhérents de Bel’Form :

    - Moulid (derrière au centre), 49 ans, d’Algrange, a perdu 100 kilos depuis qu’il a été traité : « Je devais me faire opérer de la hanche. Il fallait d’abord que je perde du poids. Maintenant, je participe sans problème aux activités physiques de Bel’Form. »
    - Anna (première à gauche), 52 ans, de Havange, était diabétique insulino-dépendante : « Depuis que j’ai perdu quarante kilos, je n’ai plus de diabète et je n’ai plus besoin de me faire des piqûres d’insuline. »
    - Maxime (premier à droite), 30 ans, de Hayange, était asthmatique : « J’ai perdu soixante kilos et je n’ai plus d’asthme. Je revis ! »
Ces cas prouvent, s’il en était besoin, qu’un poids acceptable est un facteur de bonne santé.



Le parcours d’Aurélie

    Image

Aurélie Méry, présidente de Bel’Form. Photo RL


En août 2011, lorsqu’elle est venue consulter pour la première fois à l’hôpital Bel Air, Aurélie Méry pesait 120 kilos. « J’avais essayé tous les régimes possibles et imaginables sans succès durable. Je regrossissais toujours. J’étais tout le temps fatiguée, apathique et désespérée », se souvient la jeune femme de 36 ans.

Après un suivi médical, psychologique et diététique de quelques mois, Aurélie a subi une sleeve en avril 2012. « En tout, j’ai perdu cinquante kilos et je ne les ai pas repris », confie-t-elle. « Je revis et j’ai retrouvé tout mon dynamisme. » Reste maintenant à finaliser sa transformation avec la chirurgie réparatrice : « Il faudra que je fasse un lifting mammaire et ventral. Pour l’instant, je ne me sens pas prête, psychologiquement, à repasser sur le billard. Il faut laisser du temps au temps. Ça viendra », rajoute-t-elle encore. En attendant, elle se démène pour Bel’Form et fait l’admiration de tous, médecins et patients.



Retourner vers « Bel'Form »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité