Journée Mondiale du Diabète 2015

Association des Diabétiques Nord-Lorraine
Bubu
Site Admin
Messages : 1046
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Journée Mondiale du Diabète 2015

Messagepar Bubu » 15 nov. 2015, 17:42

Le Républicain Lorrain du 30/10/2015 - Par S.F. - Photo d’archive Armand FLOHR

Diabète : un mort toutes les sept minutes

    Image


Marlène Escalier est la présidente d’AFD 57 Thionville. L’association existe depuis 1983 et compte 250 adhérents. Photo d’archive Armand FLOHR.


À l’occasion de la Journée mondiale du diabète, le 14 novembre, l’AFD 57 de Thionville organisera une conférence et sera présente dans les pharmacies. Objectif : sensibiliser sur cette maladie qui concerne trois millions de Français.

Le diabète se caractérise par un taux de sucre trop élevé dans le sang qui est dû à un mauvais fonctionnement du pancréas. En France, trois millions de personnes en souffrent et plus de 500 000 ignorent être diabétiques. D’où l’importance de sensibiliser mais surtout de se faire dépister. Le samedi 14 novembre, la Journée mondiale du diabète permettra de rappeler que cette maladie tue une personne toutes les sept minutes dans le monde. « Cette maladie entraîne de graves complications. Pourtant elle se soigne très bien , affirme Marlène Escalier, présidente de l’AFD57 Thionville. Encore faut-il être dépisté à temps. »

Piqûre de rappel

Les symptômes peuvent mettre la puce à l’oreille. « On urine beaucoup, on a soif et on maigrit. » L’obésité, la sédentarité comme l’hérédité sont des facteurs à prendre en compte. « Le dépistage est simple. Une prise de sang permet de déterminer le taux de sucre dans le sang. » Une fois le diabète dépisté, un traitement médicamenteux est prescrit. « Une hygiène de vie s’impose : il faut faire attention à son alimentation et avoir une activité sportive. On n’en guérit pas mais on peut parfaitement vivre avec. »
Le 14 novembre, à 15 h à Thionville, une conférence sera animée par le docteur Laura Meyer et la diététicienne Christelle Zanoni. « Il sera question de l’alimentation et du diabète, halte aux idées reçues. C’est très actuel comme thématique, on pense souvent à tort qu’on devient diabétique car on consomme trop de sucre. » Puis, du 16 au 21 novembre, les bénévoles de l’AFD 57 se rendront dans des pharmacies de Thionville, Cattenom, Florange, Hayange, Yutz pour informer. En parallèle, des permanences sont assurées chaque vendredi de 9 h à 10 h à Bel-Air, les 1er et 3e mercredi de 14 h à 15 h rue du Cygne à Thionville et les 2e et 4e mercredi de 13 h à 16 h à la maison des usagers de Mercy.

« Le diabète est une épidémie silencieuse qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Avant le diabète de type 2 se déclarait après 40 ans. Aujourd’hui on peut en souffrir même à 20 ans. »

Journée mondiale du diabète, le 14 novembre. Conférence Alimentation et diabète, à 15 h, maison de quartier Dupont-des-Loges à Thionville.

S. F.


Bubu
Site Admin
Messages : 1046
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Messagepar Bubu » 21 nov. 2015, 21:13

Le Républicain Lorrain du 13/11/2015 - Photo Julio PELAEZ

Journée Mondiale du Diabète : le dépistage est essentiel

    Image


Au cours de la semaine prochaine, les membres d’AFD57 seront présents dans une vingtaine de pharmacies. Photo Julio PELAEZ.


Demain ce sera la journée mondiale du diabète. Une conférence aura lieu à Thionville à 15 h, à la maison de quartier rue Dupont-des-Loges. Le diabète est loin d’être anodin, il progresse dans le monde. Le docteur Pierre Cuny du CHR Metz-Thionville parle « d’épidémie ». « Le diabète c’est un taux de sucre élevé dans le sang, supérieur à 1, 26g/l, et souvent il n’y a pas de signes cliniques. » D’où l’importance de se faire dépister. « Après 40 ans, il est important de faire une prise de sang, à jeun, surtout lorsqu’on a des antécédents familiaux ou qu’on est en surpoids voire lorsqu’on a fait du diabète lors d’une grossesse. »

Il existe deux types de diabète. Le type 1 qui représente 10 % des malades se déclare jeune et brutalement. Celui de type 2 touche les personnes de plus de 40 ans qui ont une prédisposition génétique. « On peut l’éviter en ayant une hygiène de vie, en pratiquant une activité physique, en maintenant un poids constant et en ayant une alimentation équilibrée. » Les risques ne sont pas à prendre à la légère : « C’est la première cause de cécité en France. Les artères se bougent et on peut être amputé. Mais on peut stabiliser le taux de sucre dans le sang en suivant un traitement médicamenteux. »

Néanmoins le spécialiste se veut rassurant : « On peut vivre normalement en étant diabétique. Le risque c’est de ne pas savoir qu’on est malade. »

Le docteur Cuny rappelle qu’on ne guérit pas du diabète et qu’une fois déclaré on vit avec, mais il est possible de stabiliser le taux de sucre.

C’est le taux de personnes obèses en Lorraine. Un Lorrain sur deux est en surpoids.

« C’est toute une éducation alimentaire à revoir. Car le surpoids favorise le diabète. »



Retourner vers « Dianolor - AFD57 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité