AFPR - Association Française des Premiers Répondants

La lutte contre la mort subite dans les 5 Communautés d'Agglomération
Bubu
Site Admin
Messages : 1132
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

AFPR - Association Française des Premiers Répondants

Messagepar Bubu » 12 oct. 2019, 09:04

Le Républicain Lorrain du 25/09/2019 - Par Ph. C. - Photo RL/Philippe NEU

Thionville Santé - Une appli pour sauver des vies : secouristes, lancez-vous !

    Image

Frédéric Leybold, sapeur-pompier et président de l’Association française des premiers répondants (AFPR) présente un projet d’application pour smartphone, mettant en réseau des personnes formées aux gestes de secours. Photo RL/Philippe NEU


Vous êtes secouriste ou souhaitez le devenir ? Vous voulez être donneur d’alerte ? Une application sur smartphone permet la mise en relation entre services de secours et secouristes. Elle a déjà prouvé son efficacité.

Infirmier en réanimation au Luxembourg, Frédéric Leybold a exercé du côté de Thionville comme sapeur-pompier volontaire. Avec quelques collègues, il a créé en mars 2016 l’Association française des premiers répondants (AFPR) et surtout lancé en octobre 2018 une application sur smartphone. L’idée est d’alerter les personnes formées aux premiers secours en cas de malaise, et ce, quel que soit l’endroit. « Il y a quelques années, un de mes voisins a fait un arrêt cardiaque. J’aurais pu intervenir si je l’avais su », explique ce professionnel de la santé, convaincu du bien-fondé de l’information et de la formation aux premiers secours. « Nous avons toujours voulu mettre l’humain au cœur du dispositif et créer un mouvement citoyen », dit-il, avec le projet d’inciter un maximum de monde à être formé au PSC1 sur une demi-journée, et ainsi étoffer le réseau de sauveteurs potentiels.

Intégrer le réseau

« L’idée est à la fois d’encourager les citoyens, mais aussi les commerçants, les chefs d’entreprise et leurs employés à faire partie du réseau. Nous avons 1 300 inscrits depuis le 1er juillet ». Depuis la mise en service de l’appli en question, sur 70 interventions de premiers répondants, 33 sont arrivés avant les secours, et un massage cardiaque a été prodigué dans 13 cas. Des interventions qui ont permis de transporter vivantes six personnes vers un centre hospitalier ».

Frédéric insiste sur le fait de pouvoir développer le nombre de personnes formées aux premiers secours dans les zones rurales et semi-rurales. « Nous travaillons beaucoup avec les agents communaux, la police nationale et municipale. On ne va pas faire de miracle et on ne pourra pas sauver tout le monde, mais l’objectif est d’augmenter le taux de survie », ajoute l’infirmier, ravi de pouvoir fédérer dans un même élan Samu, sapeurs-pompiers et policiers.

Outre le fait que l’application ait déjà permis de sauver des vies, une initiative de taille est à mettre au compte de l’AFPR : « mise en place à partir de 2020 d’une base de données nationale des défibrillateurs placés dans les lieux publics par le ministère de la Santé à partir de 2020. Arnaud Thierien, directeur général adjoint de l’Amicale de la Police nationale (amicalepn), Frédéric Leybold et Alain Dann, référent national des sapeurs-pompiers au sein de l’Amicale de la police nationale, viennent de se rencontrer à Sarreguemines.

« L’association française des premiers répondants sauve des vies grâce à une application. Elle avait besoin d’un soutien et de financements, notre amicale agit beaucoup pour prévenir contre le suicide au sein de la police, mais soutient aussi les initiatives d’aide aux enfants malades », précise Arnaud Therien. « Le but est de rapprocher les agents du ministère de l’Intérieur et la population civile, l’Amicale contribuera à former les candidats aux gestes de premier secours. C’est d’autant plus intéressant que l’idée n’émane pas d’une administration mais du monde associatif. »

http://www.afprappli.com

Ph. C.


Retourner vers « Défibrillateurs »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité